dimanche, juin 23, 2024
cultureInternationalNational

France : entretiens entre Mehdi Bensaïd et Rachida Dati à Cannes

France : entretiens entre Mehdi Bensaïd et Rachida Dati à Cannes

France : le ministre marocain de la culture, Mehdi Bensaïd, s’est entretenu avec la ministre française de la culture, Rachida Dati

Ce samedi 18 mai à Cannes, en France, Mehdi Bensaïd, ministre marocain de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, a eu une rencontre fructueuse avec sa homologue française, Rachida Dati. Cette rencontre a été l’occasion de mettre en avant l’excellente dynamique des relations entre le Maroc et la France, qualifiées d’exceptionnelles.

Lors de cette réunion, les deux ministres ont examiné en détail les possibilités d’approfondir la coopération bilatérale dans divers domaines culturels, cinématographiques et de préservation du patrimoine culturel. Mehdi Bensaïd a notamment souligné l’importance de renforcer la collaboration, particulièrement en ce qui concerne la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui fait face à des risques de spoliation et d’appropriation culturelle.

Rachida Dati a été informée des projets culturels en cours au Maroc, ainsi que de l’intérêt du pays pour la préservation du patrimoine matériel et immatériel. Les efforts du Royaume du Maroc au sein de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) ont également été abordés.

Les deux ministres ont convenu de coordonner leurs actions, à la fois de manière bilatérale et au sein de l’UNESCO, afin de lutter contre la spoliation des biens culturels. Ils ont également exprimé leur volonté d’échanger des visites pour renforcer la collaboration dans le domaine culturel entre les deux pays.

À la suite de ces discussions, un accord a été conclu entre les deux parties concernant la coproduction et l’échange cinématographiques. Cet accord bilatéral a pour objectif de simplifier les procédures de coproduction entre les cinéastes marocains et français. De plus, il prévoit la création d’une commission mixte entre le Centre cinématographique marocain (CCM) et le Centre national français du cinéma et de l’image animée (CNC) pour superviser la mise en œuvre de cet accord.