mercredi, juin 12, 2024
InternationalNational

Afrique : les investissements du Maroc ont la plus grande portée

AFRIQUE : LES INVESTISSEMENTS DU MAROC ONT LA PLUS GRANDE PORTÉE CONTINENTALE

Les investissements marocains opérés en Afrique ont la plus grande portée selon un rapport de l’OCDE et de l’UA

Pendant la période s’étalant de 2017 à 2022, les investissements réalisés par le Maroc en Afrique se sont distingués par leur ampleur continentale, se concentrant principalement sur les nations d’Afrique de l’Ouest, mais aussi sur celles d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Est. Un rapport conjoint de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et de l’Union africaine (UA) souligne que le Maroc a été le pays africain dont les investissements en direction de l’Afrique ont eu la plus grande portée continentale.

Intitulé « Dynamiques de développement en Afrique : investir dans le développement durable », ce rapport met en lumière la domination du Maroc en termes de flux d’investissements sortants vers d’autres pays africains au cours de la période examinée. En particulier, ces investissements ont été dirigés principalement vers les pays d’Afrique de l’Ouest, ainsi que vers ceux d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Est.

Plus spécifiquement, le rapport indique que le Maroc représentait plus de la moitié des investissements sortants en provenance d’Afrique du Nord et dirigés vers d’autres pays africains, dépassant ainsi l’Égypte dans ce domaine. Une caractéristique notable des investissements marocains est que la majorité de ses investissements directs à l’étranger ont été orientés vers le continent africain, se distinguant ainsi des autres pays nord-africains, notamment l’Algérie.

Concernant les investissements étrangers provenant d’Afrique du Nord, le rapport souligne que ceux de l’Algérie étaient principalement dirigés vers des destinations en dehors de l’Afrique, telles que le Moyen-Orient et d’autres pays à revenu élevé. De même, les investissements égyptiens ont principalement ciblé les pays à haut revenu et l’Afrique australe, tandis que la Tunisie a concentré ses investissements en Afrique du Nord.

En ce qui concerne les secteurs privilégiés par les entreprises nord-africaines investissant en Afrique, le rapport met en avant l’industrie manufacturière et les services financiers, suivis de près par l’immobilier, les technologies de l’information et de la communication, ainsi que le commerce de détail. Ces secteurs sont considérés comme présentant un fort potentiel pour le développement des chaînes de valeur régionales.

Par ailleurs, le rapport mentionne le groupe marocain OCP comme un exemple d’entreprise publique ayant investi de manière durable en Afrique, en particulier en partenariat avec les gouvernements d’Afrique de l’Ouest pour renforcer les capacités des agriculteurs locaux et la résilience des écosystèmes agricoles.

En conclusion, le rapport souligne le potentiel d’une plus grande intégration continentale, notamment à travers l’augmentation des investissements sortants en provenance d’Afrique du Nord et ciblant d’autres pays africains. Bien que la majorité des investissements entrants en Afrique proviennent d’Europe, de Chine, de Russie et du Moyen-Orient, les investissements intra-africains demeurent relativement faibles, ne représentant que 1,3 % du total des investissements directs étrangers pendant la période étudiée s’étalant de 2017 à 2022.

Les investissements directs étrangers en faveur de nouveaux projets en provenance d’Afrique du Nord, par région de destination (2017-2022), en millions de dollars:
Les investissements directs étrangers en faveur de nouveaux projets en provenance d’Afrique du Nord, par région de destination (2017-2022), en millions de dollars.