mercredi, juin 19, 2024
National

Berrechid : la société émiratie Alucop inaugure sa nouvelle fonderie

LA SOCIÉTÉ ÉMIRATIE ALUCOP INAUGURE SA NOUVELLE FONDERIE À BERRECHID

Maroc : la société émiratie Alucop inaugure sa nouvelle fonderie de cuivre et d’aluminium pour valoriser les déchets métalliques, avec une politique axée sur la préservation de l’environnement et le développement de l’économie circulaire.

La société Alucop a récemment marqué un jalon important dans le secteur industriel dans la région de Casablanca-Settat en inaugurant sa toute nouvelle fonderie de cuivre et d’aluminium à Berrechid. L’événement a connu la présence notable de Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce.

À travers l’inauguration aujourd’hui de la nouvelle unité Industrielle de la société Alucop, nous célébrons un événement d’une importance capitale pour l’industrie marocaine. C’est aussi un moment exceptionnel dans le développement économique de la société, traduisant une vision royale qui veut faire de l’émergence d’une nouvelle économie verte, un véritable gisement de croissance et de dynamisme. Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce

Cette nouvelle installation est bien plus qu’une simple usine. Elle incarne l’engagement d’Alucop envers la durabilité et l’économie circulaire. En effet, selon un communiqué émis par le ministère de l’Industrie et du Commerce, le projet est spécifiquement orienté vers la valorisation des déchets métalliques non ferreux, mettant ainsi en avant une politique environnementale responsable.

En soulignant la nécessité de préserver l’environnement tout en stimulant le développement économique, cette nouvelle unité de production s’inscrit dans une vision à long terme. Elle vise à réduire la dépendance du Maroc à l’égard des importations de matériaux métalliques, en fournissant un approvisionnement local à des secteurs clés tels que l’automobile et l’électricité.

La promotion d’une économie circulaire et le développement des filières de valorisation des déchets est primordial pour réussir la transition de notre pays vers une économie verte créatrice de richesse et d’emploi, garantir la souveraineté du Royaume pour des ressources naturelles critiques, et renforcer l’attractivité de nos territoires. Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce

Le projet représente un investissement significatif de 95 millions de dirhams, mais les retombées sont tout aussi importantes. En plus de créer 110 emplois directs, il est estimé qu’il générera un chiffre d’affaires supplémentaire dépassant les 700 millions de dirhams. Ces chiffres soulignent l’impact économique et social positif de l’initiative.

Il convient également de noter que ce projet est le fruit d’une collaboration étroite entre l’État marocain et Alucop, dans le cadre d’une convention d’investissement signée en novembre 2020. Cette convention découle de la mise en œuvre du contrat de performance des écosystèmes du secteur des industries métallurgiques et mécaniques, établi le 2 mai 2016, soulignant ainsi l’importance de la planification stratégique et de la coopération entre le secteur privé et le gouvernement pour favoriser le développement industriel durable.

La nouvelle unité industrielle d’Alucop dispose de plusieurs lignes de production permettant:
– la fabrication de billettes en cuivre avec une capacité annuelle de 2.500 tonnes
– la fabrication de fil machine en cuivre avec une capacité annuelle de 4.000 tonnes
– la fabrication d’anodes en cuivre, avec une capacité annuelle de 5.000 tonnes
– la fabrication de billettes en aluminium avec une capacité annuelle de 5.000 tonnes
– la fabrication de barres en laiton avec une capacité annuelle de 12.000 tonnes
– la fabrication de lingots d’aluminium avec une capacité annuelle de 20.000 tonnes
– la fabrication de billettes en laiton avec une capacité annuelle de 12.000 tonnes