mercredi, juin 19, 2024
InternationalNationalSociétésport

Ruée sur les maillots de la Renaissance sportive de Berkane (RSB)

ÉNORME SUCCÈS POUR LES MAILLOTS DE LA RENAISSANCE SPORTIVE DE BERKANE (RSB)

Le succès fulgurant des maillots de la Renaissance sportive de Berkane (RSB), arborant la carte du Maroc est incontestablement l’une des anecdotes les plus saisissantes de la scène sportive actuelle : un maillot marocain a déstabilisé l’Algérie qui enchaîne actuellement les forfaits (dans le football, le handball, la gymnastique artistique). Depuis les récents événements impliquant l’Union sportive de la médina d’Alger (USMA), cette tenue devenue emblématique est le symbole d’une passion nationale sans précédent, suscitant un engouement sans pareil auprès des fervents supporters marocains.

Les récentes péripéties avec l’équipe algérienne ont été un catalyseur, entraînant une flambée d’intérêt pour les maillots floqués de la carte nationale. L’histoire a débuté avec l’affaire qui a secoué la demi-finale de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), où les matchs entre le RSB et l’USMA ont été annulés par les autorités algériennes (les ordres de ne pas jouer vient « d’en haut », menant finalement à la qualification automatique des Berkanis pour la finale de la Coupe de CAF (Coupe de la Confédération, une compétition annuelle de football organisée par la Confédération africaine de football, créée sous le modèle de la Ligue Europa et qui oppose des clubs africains.) contre le club égyptien Zamalek Sporting Club.

L’incident a provoqué une onde de soutien sans précédent envers l’équipe de la Renaissance sportive de Berkane. Brahim Rabii, représentant du distributeur officiel des maillots de la Renaissance sportive de Berkane, a témoigné de l’engouement inouï des supporters, soulignant l’avalanche de messages et de demandes dont ils ont été submergés. Pour info, le maillot coûte environ 200 dirhams.

La polémique a éclaté lorsque les autorités algériennes ont confisqué les maillots du club orange, puis ont interdit catégoriquement aux joueurs de porter leurs tenues officielles, suggérant à la place de vulgaires contrefaçons. À ce propos, l’équipementier sportif marocain BangSports des joueurs berkanis a d’ailleurs annoncé son intention de déposer une plainte auprès de la commission éthique de la FIFA, suite à la contrefaçon de ses maillots.

Cette situation a attisé le patriotisme des Marocains, qui se sont précipités pour soutenir leur équipe en acquérant en masse les fameux maillots devenus la Kryptonite du régime algérien. Dans cette frénésie patriotique, Soufiane Al Korchi, autre représentant du distributeur officiel, a observé une augmentation très significative de la demande, tant au niveau national qu’international. Il a rappelé que la présence de la carte sur les maillots faisait partie intégrante du design officiel depuis plusieurs années, soulignant ainsi son importance symbolique et identitaire pour le club.

À noter que cette carte floqué due la carte du Maroc ne représente vêle pas la Sahara oriental marocain, annexé par la France et offert à l’Algérie française qui a décidé de garder ce territoire amputé au Maroc au lendemain de son indépendance.

On peut également évoquer toute l’ironie de cette affaire montée en épingle quand on pense que la ville de Berkane était, à une certaine époque) une base arrière de soldats algériens.

La décision de la Confédération africaine de football en faveur de la Renaissance sportive de Berkane lors du match aller a renforcé la légitimité de la tenue sportive, affirmant que le club marocain jouait sous ses couleurs habituelles (couleurs, design) depuis le début du tournoi.

La demi-finale aller de la Coupe de la Confédération africaine de football a conduit à une victoire 3-0 par forfait au détriment de l’équipe algérienne.
La demi-finale retour de la Coupe de la Confédération africaine de football a conduit à une victoire 3-0 par forfait au détriment de l’équipe algérienne.

Cependant, la Fédération algérienne de football (FAF) n’a pas tardé à réagir, lançant une procédure d’appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne. Ils ont contesté la décision de la Confédération africaine de football, arguant que le port du maillot avec un message politique avait été validé, selon eux, de manière injuste. L’allergie L’Algérie s’est lancée dans un bras de fer avec l’instance sportive panafricaine soutenue par la FIFA.

Malgré ces rebondissements, la Renaissance sportive de Berkane se concentre désormais sur sa prochaine confrontation avec son rival égyptien, prêt à défendre ses couleurs sur le terrain, mais aussi à travers le symbolisme fort de son maillot, véritable emblème d’une passion nationale indéfectible, qui est quasiment en rupture de stocks, avec une publicité mondiale gratuite offerte par les autorités algériennes « à l’insu de leur plein gré ». 

L’homme du match RSB-USMA:







À lire aussi :

Le Maroc a contribué à la création de l’équipe de foot de l’Algérie