mercredi, avril 24, 2024
Faits diversNationalSociété

Condoléances du Roi Mohammed 6 à la famille de Fatima Loukili

CONDOLÉANCES DU ROI MOHAMMED 6 À LA FAMILLE DE FATIMA LOUKILI

Décès de la journaliste Fatima Loukili : les condoléances du Roi Mohammed 6 à la famille de la défunte

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de la journaliste Fatima Loukili, décédée mardi.

Dans ce message, le Souverain affirme avoir appris avec vive émotion la triste nouvelle du décès de l’éminente journaliste feue Fatima Loukili. En cette triste circonstance, le Roi Mohammed VI exprime aux membres de la famille de la défunte et, à travers eux, à ses proches et à sa grande famille médiatique et culturelle nationale, ses vives condoléances et sincères sentiments de compassion suite à la disparition de l’une des figures pionnières de la scène audiovisuelle nationale.

La regrettée Fatima Loukili était connue pour ses nobles qualités morales, son haut niveau de professionnalisme, son sens de responsabilité, son intégrité et ses contributions pléthoriques dans les domaines du journalisme et de l’écriture cinématographique, ce qui lui a valu estime et considération de l’ensemble des acteurs médiatiques, ajoute le message royal.

Tout en partageant les sentiments des membres de la famille de la défunte en cette douloureuse épreuve, la volonté divine étant imparable, le Souverain implore le Très-Haut, en ces jours bénis du mois sacré de ramadan, de leur Accorder patience et réconfort, et de Rétribuer amplement la défunte pour ses bonnes œuvres au service de la patrie et de l’Accueillir parmi les vertueux.




Fatima Loukili, une figure emblématique du journalisme et du cinéma au Maroc, originaire de Meknès, nous a quittés le matin du mardi 26 mars à Casablanca, après un courageux combat contre le cancer qui a duré de nombreuses années.

Reconnue comme l’une des premières journalistes marocaines à animer une émission politique, Fatima Loukili a également marqué l’histoire en devenant l’une des premières scénaristes femmes dans le pays. Son décès laisse un vide dans ces deux domaines où elle a brillé avec distinction.

Après avoir obtenu ses diplômes en philosophie et en sciences sociales, Fatima Loukili a entamé sa carrière dans le monde des médias en 1982 à la radio Medi 1. Par la suite, elle a intégré la SNRT puis 2M, où elle a exercé un rôle de premier plan en dirigeant le département de l’information. Son talent et son professionnalisme se sont notamment manifestés à travers la création et l’animation de la toute première émission de débat politique diffusée sur la chaîne 2M.

Malgré son succès dans le journalisme, Fatima Loukili n’a jamais abandonné sa passion pour le cinéma. Elle a écrit des scénarios et s’est illustrée à l’écran, travaillant sous la direction de réalisateurs renommés tels que Farida Belyazid et Jilali Ferhati. Parmi ses œuvres les plus remarquables figurent des films tels que « Une porte sur le ciel » (1986), « Casablanca, Casablanca » (2002), « Ruses de femmes » (2005), « La plage des enfants perdus » (1991) et « Mémoires en détention » (2003).

En dehors de ses réalisations dans le monde du cinéma et du journalisme, Fatima Loukili a également apporté une contribution significative à l’industrie cinématographique marocaine en présidant la commission d’aide à la production cinématographique du Centre cinématographique marocain (CCM) en 2000. De plus, elle a eu l’honneur de présider le jury du Festival du film de la culture hassanie en 2022, démontrant ainsi son engagement continu envers l’art et la culture au Maroc.

Le départ de Fatima Loukili laisse un grand vide dans le paysage médiatique et culturel marocain, mais son héritage perdurera à travers son travail remarquable et son influence durable dans les domaines du journalisme et du cinéma.