lundi, avril 22, 2024
InternationalNationalsantéSociété

La cigarette électronique est-elle cancérigène ?

LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE EST-ELLE CANCÉRIGÈNE ?

Une récente recherche publiée dans la revue Cancer Research UK a mis en lumière des altérations préoccupantes de l’ADN chez les utilisateurs de cigarettes électroniques (e-cigarettes), évoquant des parallèles inquiétants avec les risques associés au tabagisme conventionnel.

Malgré les affirmations selon lesquelles les cigarettes électroniques sont « 95% moins nocives » que les cigarettes traditionnelles, des études récentes ont mis en évidence certains effets indésirables potentiels, tels que le dysfonctionnement endothélial, facteur prédictif de la survenue des événements cardiovasculaires, et des dommages à l’ADN.

Dans cette étude, les chercheurs ont examiné de près la méthylation de l’ADN, un mécanisme de régulation génique, en analysant plus de 3 500 échantillons de salive, de tissus cervicaux et sanguins, provenant de différents types cellulaires exposés directement ou indirectement aux composés des cigarettes électroniques.

Leurs résultats ont révélé des altérations épigénétiques significatives chez les utilisateurs de cigarettes électroniques, similaires à celles observées chez les fumeurs de tabac traditionnel, qui sont déjà connues pour être associées au développement du cancer du poumon.

Néanmoins, en raison du caractère relativement récent de ces produits et du fait que de nombreux consommateurs de cigarettes électroniques sont d’anciens fumeurs, évaluer leurs impacts demeure complexe.

Bien que cette étude ne puisse pas établir directement un lien de causalité entre l’utilisation de cigarettes électroniques et le cancer, elle soulève des préoccupations sérieuses quant à l’impact potentiel sur la santé à long terme. Les découvertes indiquent la nécessité urgente de mener des recherches supplémentaires sur les répercussions moléculaires et les conséquences à long terme de l’utilisation des cigarettes électroniques.

Ian Walker, de Cancer Research UK, a souligné que bien que la cigarette électronique ne soit pas directement responsable du cancer, elle n’est pas sans risques et nécessite davantage d’études pour évaluer ses effets à long terme sur la santé.

Cette étude représente une première dans l’établissement d’un lien entre la cigarette électronique et un accroissement du risque de cancer, soulignant l’importance de poursuivre les recherches dans ce domaine pour mieux comprendre les implications pour la santé publique.