mardi, avril 23, 2024
InternationalNational

Maroc-France : une coopération «sans égal et exceptionnelle»

MAROC-FRANCE : UNE COOPÉRATION «SANS ÉGAL ET EXCEPTIONNELLE»

Nasser Bourita, le ministre des Affaires étrangères du Maroc et Stéphane Séjourné, le ministre des Affaires étrangères de la France ont tenu des discussions fructueuses à Rabat le lundi 26 février, mettant en lumière la coopération bilatérale entre leurs deux pays. Ils ont unanimement salué cette collaboration comme étant « sans égale et exceptionnelle ». Un des points majeurs des entretiens a été le Sahara marocain, reflétant l’importance stratégique de cette question pour les deux nations.

Lors d’une conférence de presse marquant la fin de la première visite de travail du nouveau ministre français des Affaires étrangères au Maroc, les deux ministres ont exprimé leur engagement à renforcer le partenariat entre Rabat et Paris dans divers domaines, notamment politiques, économiques et culturels. Ils ont souligné que cette relation est caractérisée par son caractère d’État à État exceptionnel.

Nasser Bourita a insisté sur le fait que la France est un partenaire crucial pour le Maroc sur de nombreux fronts, et a annoncé la visite imminente de plusieurs ministres français dans le but de dynamiser davantage la coopération bilatérale.

La visite du ministre français des Affaires étrangères survient à un moment où le Maroc connaît un élan de réformes et de développement sous l’impulsion du roi Mohammed VI. Nasser Bourita a souligné la stabilité du Maroc dans la région, en Afrique et dans le monde arabe, mettant en avant le rôle moteur du pays dans ces contextes.

En outre, le chef d la diplomatie marocaine a réitéré le soutien indéfectible du Maroc à la cause palestinienne, appelant Israël à mettre fin aux hostilités à Gaza et à permettre l’accès aux aides humanitaires dans la région.

Le ministre marocain des Affaires étrangères a également abordé la question de l’Union pour la Méditerranée (UPM), exprimant des préoccupations quant à son état actuel, en raison des hésitations et des réticences de l’Union européenne envers les pays du Sud, ce qui a contribué à des tensions dans des régions comme le Liban, la Libye et la Palestine.

Stéphane Séjourné a ajouté que la France réexaminera sa position sur les provinces sahariennes, soulignant la volonté du président Emmanuel Macron de maintenir des relations privilégiées avec le Maroc et de renforcer ce partenariat.

Le chef d la diplomatie française a également salué les réformes entreprises par le Maroc et a assuré que la France soutiendra le pays dans le dossier du Sahara marocain, soulignant ainsi leur engagement mutuel à l’égard de cette question délicate.