dimanche, mars 3, 2024
InternationalNationalSociété

Maroc : des manifestations pour un cessez-le-feu en Palestine

Spread the love

MAROC : DES MANIFESTATIONS POUR UN CESSEZ-LE-FEU EN PALESTINE

Des milliers de personnes se sont rassemblées dans les rues de Rabat dimanche 11 février pour participer à une manifestation d’envergure réclamant un cessez-le-feu immédiat et durable en Palestine, en réponse aux 123 jours de bombardements continus dans la bande de Gaza. Ce mouvement de protestation, qui s’est déroulé dans une atmosphère de solidarité et de soutien envers le peuple palestinien, a vu la participation de diverses organisations politiques, syndicales et associatives issues de différents milieux.

Depuis le 7 octobre 2023, la situation dans la bande de Gaza est devenue encore plus précaire, avec un état de siège ajouté aux conditions déjà difficiles résultant du blocus terrestre, maritime et aérien qui est en place depuis 2007. Cette situation a entraîné des pénuries extrêmes d’eau, d’électricité, de carburant, d’aliments et de soins de santé, ainsi que des difficultés d’accès aux communications.

Les pertes humaines sont également alarmantes, avec un bilan tragique de plus de 28.200 Palestiniens, en grande majorité des femmes, des enfants et des adolescents, et fait plus de 70.000 blessés. Des milliers de cadavres palestiniens, non comptabilisés dans le nombre de morts, pourrissent sous les décombres.

En Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967 et où le Hamas n’est pas représenté, plus de 400 Palestiniens ont été tués par les soldats israéliens (des militaires) et par les colons israéliens (des civils) depuis le 7 octobre, et des centaines de personnes (des otages) ont été «arrêtées» par les forces israéliennes.

La population de la bande de Gaza, confrontée à cette violence incessante, est également forcée de faire face à des déplacements massifs. Depuis le 7 octobre, des centaines de milliers de personnes ont été contraintes de fuir du nord vers le sud de la bande de Gaza, bien que cette région reste également la cible des bombardements et des attaques israéliennes.

Les participants à la marche nationale de solidarité à Rabat ont exprimé leur désir ardent de voir le gouvernement marocain rompre toute normalisation des relations avec Israël. À cet égard, la manifestation a été marquée par la signature d’une déclaration de solidarité, rejetant toute forme de coopération diplomatique entre Rabat et Tel-Aviv, et réaffirmant un soutien inébranlable aux droits humains des Palestiniens.

Cette mobilisation à Rabat s’inscrit dans un contexte mondial où les manifestations de solidarité avec la Palestine se multiplient, tant en Occident que dans le monde arabe, excepté l’Algérie où les manifestations sont interdites. Le 26 janvier dernier, la Cour internationale de Justice a rendu un verdict historique dans l’affaire opposant l’Afrique du Sud à Israël pour des accusations de génocide dans la bande de Gaza. La Cour internationale de Justice a ordonné à Israël de prendre des mesures immédiates pour prévenir toute violation de la Convention sur le génocide, notamment en augmentant l’aide humanitaire dans la région.

Bien que la Cour internationale de Justice n’ait pas explicitement exigé un cessez-le-feu, elle a souligné l’urgence de la situation humanitaire critique à Gaza et a demandé à Israël de soumettre un rapport dans un mois sur les mesures prises pour respecter ses directives. Cette décision a été accueillie avec satisfaction par le Maroc, qui a immédiatement exprimé son soutien à cette initiative internationale pour la justice et la paix en Palestine.