jeudi, février 29, 2024
InternationalNational

GME : hausse de 400% des importations de gaz naturel d’Espagne

Spread the love

GME : HAUSSE DE 400% DES IMPORTATIONS DE GAZ NATUREL D’ESPAGNE

Gazoduc Maghreb-Europe (GME) : les achats de gaz naturel par le Maroc en provenance d’Espagne ont augmenté de 403% en 2023

Les acquisitions de gaz naturel par le Maroc en provenance d’Espagne ont enregistré une croissance exceptionnelle de 403% au cours de l’année 2023, confirmant une tendance marquée à l’augmentation des importations observée depuis que le gazoduc Maghreb-Europe a été inversé.

Les données fournies par la Corporation des réserves stratégiques de produits pétroliers (Cores), une organisation sous la tutelle du ministère espagnol de la Transition écologique et du Défi démographique, et relayées par le média espagnol El periódico de la energia, révèlent que les importations de gaz naturel du Maroc en provenance d’Espagne ont connu une croissance remarquable de 403% au cours de l’année 2023.

Le flux de gaz inversé à destination du Maroc à travers le gazoduc Maghreb-Europe a totalisé 9 472 gigawatt-heures (GWh) en 2023, contre 1 881 GWh en 2022, plaçant le Maroc comme la deuxième destination de ces flux après la France. Cette tendance à la hausse des importations de gaz espagnols vers le Maroc s’inscrit dans le prolongement de l’inversion du gazoduc en juin 2022, qui a été déclenchée par la suspension des livraisons de gaz via ce gazoduc par l’Algérie.

En mai 2023, ces flux ont atteint un pic mensuel de 868 GWh, représentant plus de 90% de la capacité du gazoduc, selon les données de la Cores. Les importations marocaines de gaz en provenance d’Espagne ont atteint 820 GWh en mars 2023, d’après Enagás, une société publique espagnole chargée de la gestion du gazoduc, marquant ainsi une augmentation de 1 200% depuis la décision de l’Algérie.

Cette augmentation significative des achats de gaz par le Maroc s’explique en partie par la baisse des prix mondiaux du gaz ainsi que par les tarifs attractifs proposés par les autorités espagnoles pour le gaz transitant par le gazoduc Maghreb-Europe.

Après la fermeture décidée par l’Algérie, le Maroc s’est tourné vers l’Espagne pour son approvisionnement en gaz, concluant en 2022 un premier contrat avec l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) afin de garantir l’approvisionnement en gaz des centrales électriques fonctionnant à ce combustible. Ce gaz, importé sous forme liquide des États-Unis, est régénéré dans le sud de l’Espagne avant d’être acheminé vers le Maroc via le gazoduc Maghreb-Europe en flux inversé.