jeudi, février 22, 2024
InternationalNational

Le Maroc au conseil de la Défense de la Coalition islamique

Spread the love

LUTTE CONTRE LE TERRORISME: LE MAROC AU CONSEIL DES MINISTRES DE LA DÉFENSE DE LA COALITION ISLAMIQUE DE RIYAD

Les travaux de la 2ème réunion du conseil des ministres de la Défense de la Coalition islamique militaire pour la lutte contre le terrorisme se sont tenus, samedi à Riyad, avec la participation des États membres de la coalition, dont le Maroc.

Le Maroc a été représenté à cette réunion par le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de l’Administration de la défense nationale, Abdellatif Loudiyi.

Présidée par le ministre saoudien de la Défense, le prince Khalid bin Salman bin Abdulaziz, cette réunion a été l’occasion de passer en revue la stratégie d’action de la Coalition islamique militaire pour la lutte contre le terrorisme et ses initiatives pour contrer le terrorisme, notamment sur les plans intellectuel, médiatique, militaire et de lutte contre le financement du terrorisme.

Lors de cette rencontre, l’accent a également été mis sur les objectifs de ces initiatives destinées à combattre le terrorisme et à éradiquer la violence et l’extrémisme.

S’exprimant à l’ouverture de la réunion, le ministre saoudien de la Défense, le prince Khalid bin Salman bin Abdulaziz, a affirmé que la présence des ministres de la Défense des pays de la Coalition islamique est le prolongement de la première réunion tenue à l’occasion de l’annonce de cette alliance, au cours de laquelle ses cadres et fondements ont été établis, avec l’engagement ferme à mobiliser les efforts en faveur de la paix et de la stabilité régionale et internationale.

42 États membres et 3 pays partenaires
«La tâche est colossale et les attentes sont énormes, nécessitant des efforts concertés, une complémentarité, une coopération et un partenariat avec divers pays du monde et des organismes et organisations internationaux», a-t-il poursuivi. Les participants à cette réunion ont fait part de leur détermination à coordonner et à fédérer les efforts pour conjurer le spectre du terrorisme, insistant sur l’importance de l’action commune et de la planification stratégique globale pour éradiquer ce fléau. Outre trois pays partenaires, la Coalition islamique militaire pour la lutte contre le terrorisme compte 42 États membres qui œuvrent de manière collective pour le lancement d’initiatives couvrant ses domaines d’action.