jeudi, février 29, 2024
InternationalNationalPolitique

Union africaine : le CPS félicite le Maroc

Spread the love

UA : LE CPS FÉLICITE LE MAROC

Union africaine : le Conseil de Paix et de Sécurité félicite le Maroc pour avoir renforcé les programmes réservés aux observateurs électoraux

Le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) a félicité le Royaume du Maroc pour avoir facilité les programmes de renforcement des capacités des observateurs électoraux africains.

Le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine « félicite le Royaume du Maroc pour avoir facilité les programmes de renforcement des capacités des observateurs électoraux africains et appelle à la poursuite de ce soutien programmatique à la Commission de l’Union africaine »,lit-on dans un communiqué publié mercredi et ayant sanctionné la réunion du Conseil du 24 janvier consacrée à “l’examen du Rapport du Président de la Commission de l’UA sur les élections tenues en Afrique de juillet à décembre 2023 et les perspectives pour 2024”.

Le Conseil de Paix et de Sécurité a encouragé les États membres à continuer de renforcer les capacités institutionnelles des organes nationaux de gestion des élections et du pouvoir judiciaire, notamment en allouant des ressources suffisantes, et à garantir l’indépendance et le professionnalisme de ces institutions.

Le Conseil de Paix et de Sécurité a également exhorté la Commission de l’Union africaine à s’assurer que tout le soutien aux États membres est fourni à temps opportun, tout en renforçant ses relations de travail avec les groupes d’observateurs électoraux nationaux afin de promouvoir des initiatives leur permettant de mieux effectuer leur observation des processus électoraux en toute liberté, en toute impartialité et de manière responsable, conformément aux normes internationales, continentales et régionales pertinentes et au cadre juridique national en vigueur.

Le Conseil de Paix et de Sécurité a aussi félicité tous les États membres qui ont organisé avec succès des élections au cours du second semestre 2023, réitérant notamment l’appel lancé à tous les États membres en transition politique pour qu’ils se conforment strictement à leurs calendriers électoraux et les respectent.