mardi, mai 21, 2024
InternationalNationalSociété

L’Algérie appelée à rapatrier les marocains de ses prisons

L’ALGÉRIE APPELÉE À RAPATRIER LES MAROCAINS DÉTENUS DANS SES PRISONS

L’association marocaine d’aide aux migrants en situation vulnérable a émis un appel pressant au rapatriement de tous les ressortissants marocains actuellement détenus dans les prisons en Algérie.

Dans le cadre de cette initiative, l’organisation basée à Oujda a rédigé une lettre ouverte adressée à plusieurs responsables algériens, parmi lesquels le ministre de l’Intérieur, Ibrahim Mourad, et le ministre de la Justice, Abderrachid Tebbi. L’objectif était de solliciter la coopération des autorités algériennes pour faciliter le retour de ces individus vers leur pays d’origine.

Au cours des deux dernières années, l’association a activement participé au rapatriement de 789 Marocains se trouvant en situation irrégulière en Algérie. Cependant, à l’heure actuelle, au moins 98 d’entre eux sont toujours détenus dans des prisons algériennes.

Dans le cadre de sa communication officielle, l’association marocaine d’aide aux migrants en situation vulnérable a formulé des critiques concernant les conditions de détention, tout en appelant les autorités compétentes à rendre publique la liste de ces détenus marocains. Cette démarche vise à permettre à leurs proches de les identifier, de garantir l’accès à des soins médicaux appropriés et de faire valoir leur droit à une assistance juridique.

Hassan Ammari, président de l’association, a informé l’agence de presse espagnole hispanophone EFE que certains des émigrés marocains sont en détention préventive depuis une année, tandis que d’autres ont été condamnés à des peines particulièrement lourdes. Il a souligné que la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays depuis 2021 a considérablement compliqué la situation.

Outre l’appel à l’Algérie, l’association marocaine d’aide aux migrants en situation vulnérable a également pris l’initiative d’adresser deux autres lettres, respectivement à la représentation de la Croix-Rouge en Tunisie et à l’Union des avocats arabes. Dans ces lettres, l’organisation a plaidé en faveur de la permission accordée aux représentants du personnel humanitaire international de visiter les migrants détenus dans les prisons en Algérie.

Hassan Ammari a expliqué que la plupart des 789 émigrés rapatriés au cours des deux dernières années ont regagné le Maroc via le poste frontière de Zouj Bghal, exceptionnellement ouvert pour ces opérations. Pour ceux dont les proches ont pu financer un retour par voie aérienne, le retour s’est effectué en provenance de Tunisie.

Le président de l’association marocaine d’aide aux migrants en situation vulnérable a également souligné qu’en raison de la fermeture de l’espace aérien algérien à Rabat depuis 2021, les voyageurs entre les deux pays sont actuellement contraints de faire escale en Tunisie.