jeudi, février 22, 2024
EconomieInternationalNationalSociété

La France détrônée au Maroc

Spread the love

LA FRANCE DÉTRÔNÉE AU MAROC

La France a vu sa présence économique au Maroc décliner progressivement ces dernières années, une tendance qui s’est accentuée suite aux tensions bilatérales survenues il y a quelques années. Cette situation a ouvert la voie à une montée en puissance économique de l’Espagne dans la région.

En 2013, l’Espagne a surpassé la France pour devenir le principal partenaire commercial du Maroc. Actuellement, elle est sur le point de consolider sa position en tant que premier investisseur, principalement en raison des relations renforcées avec le Maroc et des relations en difficulté avec Paris, comme l’a rapporté le journal espagnol hispanophone El Español.

Cette évolution découle d’un rapprochement stratégique caractérisé par des accords bilatéraux entre le Président du gouvernement d’Espagne, Pedro Sánchez Pérez-Castejón, et le roi Mohamed VI. Ces accords mettent l’accent sur le développement de projets dans des secteurs clés tels que les énergies renouvelables et l’hydrogène vert, domaines qui étaient précédemment dominés par la France.

L’influence économique accrue de l’Espagne au Maroc se manifeste à travers des projets d’envergure, tels que la construction d’une station de dessalement à Casablanca par Acciona, projet évalué à 800 millions d’euros. Parallèlement, une entreprise énergétique espagnole est en lice pour remporter un projet majeur au complexe solaire Noor Midelt, avec de fortes probabilités de succès.

Pendant ce temps, les relations entre le Maroc et la France ont été émaillées de divers incidents, notamment l’annulation d’une réunion de haut niveau, les critiques du Parlement européen sur la situation des droits de l’homme au Maroc, une punition collective de la France avec des restrictions liées aux visas, et de nombreuses attaques médiatiques françaises ciblées contre le Maroc.

Certains rapports laissent même entendre une possible implication de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure française dans une campagne visant à altérer l’image du Maroc, une information qui a été relayée par la presse espagnole.

L’avancée de l’Espagne aux dépens de la France s’est intensifiée ces derniers temps. Lors d’une récente visite au Maroc, le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a souligné que les échanges économiques entre l’Espagne et le Maroc sont à un niveau sans précédent, atteignant un volume record de 20 milliards d’euros en 2022.

Avec le Royaume du Maroc positionné comme le troisième marché en importance pour le Royaume d’Espagne en dehors de l’Union européenne, après les États-Unis et le Royaume-Uni, les perspectives économiques entre les deux pays semblent prometteuses, conclut le journal espagnol hispanophone El Español.