lundi, juillet 15, 2024
InternationalNationalSociétéUncategorized

Gaza : le Maroc appelle à protéger civils et structures hospitalières

GENÈVE : LE MAROC APPELLE À LA PROTECTION DES CIVILS ET DES STRUCTURES HOSPITALIÈRES À GAZA

Le Maroc a appelé, dimanche à Genève, à la désescalade urgente et concrète et à garantir la protection des civils et des structures hospitalières de la bande de Gaza, en proie aux offensives aériennes et terrestres d’Israël depuis plus de deux mois.

Dans la déclaration du Royaume du Maroc lors de la session extraordinaire du Conseil Exécutif de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’ambassadeur, représentant permanent à Genève, Omar Zniber, a souligné la nécessité de veiller à assurer l’acheminement fluide et en quantités suffisantes des aides humanitaires, de matériel et d’équipement médicaux, au profit des populations de la région.

Le diplomate marocain Omar Zniber a relevé que l’Organisation mondiale de la santé a le devoir de maintenir, dans les jours et mois à venir, ce rôle de premier plan, pour atténuer les effets dévastateurs de la guerre dans la bande de Gaza, à travers notamment la mobilisation des ressources nécessaires pour financer les besoins sanitaires immédiats ainsi que la réhabilitation et la reconstruction du système de santé dans le territoire de la Palestine occupée, et à Gaza en particulier.

La coordination avec les acteurs internationaux de l’aide humanitaire et du développement est plus que jamais souhaitable, pour fournir une assistance humanitaire au peuple palestinien et à garantir l’allocation de ressources humaines et financières afin d’atteindre d’urgence ces objectifs, qui passent également par un renforcement des partenariats avec d’autres agences des Nations unies, telles que l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient) et les partenaires dans le territoire palestinien occupé, a soutenu Zniber.

Et l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc à Genève, d’ajouter que la présente session extraordinaire se tient dans un contexte d’extrême précarité socioéconomique et sanitaire dans les territoires palestiniens occupés, et d’un effondrement sanitaire et humanitaire dans la bande de Gaza, après de longues semaines d’affrontements armés dans la Bande de Gaza, causant des milliers de morts (dont plusieurs milliers non comptabilisées, ensevelis sous les décombres) et des dizaines de milliers de blessés (dont certains très gravement et à vie) parmi une population civile désarmée, et la destruction, d’une rare violence aveugle, d’infrastructures et d’installations médicales scolaires, etc.

«Ayant à l’esprit l’obligation de respecter et de faire respecter, en toute circonstance, le droit international humanitaire, nous nous trouvons tous à un tournant décisif qui commande à tous fermeté et responsabilité pour mettre un terme aux agressions israéliennes», a conclu le diplomate marocain.




À noter qu’Israël continue les implantations illégales de colonies en Cisjordanie occupée, avec des colons civils armés accompagnés de policiers armés et de soldats israéliens armés. À la faveur de la guerre, les colons israéliens accélèrent en effet le dépeuplement de la Cisjordanie occupée. Des centaines de palestiniens sont chassés manu militari de leurs terres ancestrales pour les remplacer par des implantations israéliennes. On ne leur laisse emporter rien du tout et ils n’ont nulle part où aller. C’est une stratégie de déplacement forcé orchestrée par les colons depuis de nombreuses années et qui s’est nettement accélérée, depuis le 7 octobre 2023, en toute impunité et dans une totale illégalité au regard du droit international.

Comme l’organisation terroriste qui se fait appeler « État islamique » qui veut instaurer le « grand Califat », l’État sioniste terroriste qui se fait appeler « État juif » continue son projet de vouloir instaurer le « grand Israël »

Comme les États-Unis disant : « vous êtes avec nous ou vous êtes.. contre nous », Israël dit : « vous êtes avec nous ou vous êtes… antisémite. À noter que l’État juif sioniste n’admet que le soutien inconditionnel.