lundi, juillet 15, 2024
NationalSociété

Séisme : don d’1 milliard de dirhams au Fonds spécial par le roi

SÉISME : DON D’1 MILLIARD DE DIRHAMS AU FONDS SPÉCIAL PAR LE ROI

Séisme au Maroc : le roi Mohammed VI fait un don de 1 milliard de dirhams au Fonds spécial

CONTRIBUTION DU ROI MOHAMMED VI AU FONDS SPÉCIAL POUR LE TREMBLEMENT DE TERRE
Le roi Mohammed VI du Maroc a pris une initiative majeure pour aider les victimes du récent tremblement de terre au Maroc. Il a généreusement donné 1 milliard de dirhams au Fonds spécial créé pour gérer les conséquences de cette catastrophe naturelle.

LE CANAL DE LA CONTRIBUTION
Cette contribution financière a été acheminée à travers Al Mada, une société nationale d’investissement, dont le roi est l’actionnaire de référence. Le conseil d’administration d’Al Mada a approuvé cette décision à l’unanimité, suite à la proposition du roi Mohammed VI.

LE FONDS SPÉCIAL POUR LA GESTION DES CONSÉQUENCES
Le FONDS SPÉCIAL a été mis en place sur les instructions royales le 11 septembre. Son principal objectif est de recueillir des fonds solidaires pour faire face aux effets dévastateurs du tremblement de terre, en particulier dans les provinces d’Al Haouz et de Taroudant.

RÉUNION AU PALAIS ROYAL
Le roi Mohammed VI a présidé une réunion au palais royal de Rabat le 9 septembre 2023, le lendemain du séisme. Lors de cette réunion, la situation post-séisme a été minutieusement examinée, mettant en évidence les pertes humaines et matérielles importantes.

CRÉATION D’UN COMPTE SPÉCIAL
À la suite de cette réunion, le roi a donné des instructions pour la création d’un compte spécial, en collaboration avec le Trésor et Bank Al Maghrib, la banque centrale du Maroc. Ce compte a été établi dans le but de permettre aux citoyens ainsi qu’aux organismes publics et privés de contribuer volontairement à l’effort de solidarité envers les victimes du tremblement de terre. Ces mesures montrent l’engagement du Maroc à faire face à cette tragédie naturelle, à soutenir les personnes touchées et à reconstruire les régions sinistrées.




À lire aussi :

(Officiel) Vous voulez aider le Maroc ? voici comment faire