dimanche, mai 26, 2024
InternationalNational

Sahara : l’Algérie, “partie prenante majeure” (Ileana Ros-Lehtinen)

QUESTION DU SAHARA: L’ALGÉRIE, “PARTIE PRENANTE MAJEURE” (ILEANA ROS-LEHTINEN)

L’ancienne présidente de la Commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants des États-Unis, Ileana Ros-Lehtinen, a indiqué que l’Algérie est une “partie prenante majeure” du conflit artificiel autour du Sahara marocain, appelant ce pays à s’engager à nouveau dans le processus onusien des tables rondes pour clore définitivement ce dossier.

“L’Algérie doit coopérer et s’engager avec le Secrétaire général de l’ONU dans le processus politique des tables rondes dans un esprit de compromis et de réalisme”, a indiqué Ileana Ros-Lehtinen dans une déclaration vendredi à l’agence de presse marocaine MAP (Maghreb Arabe Presse).

Elle a relevé que le fait que le sous-secrétaire adjoint américain pour l’Afrique du Nord, Joshua Harris, “se soit rendu en Algérie et au Maroc pour contribuer aux efforts de résolution de l’ONU souligne une fois de plus le rôle de l’Algérie en tant que partie prenante majeure” du conflit artificiel autour du Sahara marocain.

Commentant le soutien constant des États-Unis au plan marocain d’autonomie sous souveraineté marocaine, Ileana Ros-Lehtinen a rappelé que cette position consacre une dynamique internationale en faveur d’une solution politique au conflit du Sahara fondée sur une base réaliste et durable.

“Les États-Unis ont déjà reconnu la souveraineté du Maroc sur son Sahara”, a tenu à préciser cette figure marquante du Parti républicain.

Et d’ajouter que la position du Maroc sur cette question “continue de recueillir un soutien international de plus en plus large”, citant la récente décision de l’État d’Israël de reconnaître la souveraineté du Royaume sur son Sahara occidental.

“La décision d’Israël s’inscrit dans la dynamique internationale, de nombreux pays privilégiant une solution politique définitive à ce différend régional sur la base de l’initiative marocaine d’autonomie dans le cadre de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Maroc”, a souligné l’ancienne députée américaine.




À lire aussi :

Sahara marocain : les États-Unis réaffirment leur soutien au Maroc