mardi, mars 5, 2024
InternationalNational

Du renvoi inéluctable de la pseudo-RASD de l’Union africaine

Spread the love

DU RENVOI INÉLUCTABLE DE LA PSEUDO-RASD DE L’UNION AFRICAINE

La pseudo-RASD (République Arabe Sahraouie Démocratique) a perdu sa reconnaissance par près de soixante États. Environ 40% des États africains ont établi des consulats à Dakhla ou à Laâyoune. De plus, plusieurs pays influents ont officiellement reconnu la souveraineté marocaine sur le Sahara. Ces développements laissent présager la fin proche du groupe séparatiste armé qui se fait appeler « polisario » (forme abrégée de l’espagnol Frente Popular de Liberación de Saguía el Hamra y Río de Oro (Front populaire de Libération de la Saguia el Hamra et du Rio de Oro), connu aussi sous le nom Frelisario au début de son existence).

Vers l’exclusion imminente de la pseudo-RASD de l’Union africaine : Victoires diplomatiques du Maroc et changements géopolitiques régionaux

Les jours comptés pour la pseudo-RASD
L’heure du renvoi de la pseudo-RASD de l’Union africaine approche, soutenue par près de trente pays africains qui plaident pour l’exclusion de cette entité contestée de l’organisation panafricaine. Pour le journal arabophone Assabah, ces développements marquent une rectification historique de l’époque de l’OUA (anciennement UA) et témoignent des succès diplomatiques du Maroc depuis son retour au sein de l’Union africaine.

Triomphe diplomatique du Maroc
Depuis son réintégration dans l’Union africaine, le Maroc a accumulé de grandes avancées sur la scène diplomatique. Aujourd’hui, près de soixante pays à travers le monde ont retiré leur reconnaissance de la pseudo-république du Polisario, remettant ainsi en cause sa légitimité. Parallèlement, environ 40% des pays africains ont ouvert des consulats à Dakhla ou à Laâyoune, reconnaissant ainsi la souveraineté marocaine sur le Sahara.

Nouvelles reconnaissances influentes
Des pays de poids dans la scène internationale ont également révisé leur position sur le dossier du Sahara, en reconnaissant explicitement et sans ambiguïté la marocanité du territoire. L’une des reconnaissances les plus marquantes est venue de l’Espagne, ancienne puissance coloniale, dont le revirement a eu un impact significatif tant à Rabouni qu’à Alger.





Changements géopolitiques et victoire régionale
Le paysage géopolitique régional évolue rapidement, et le Maroc a su tirer profit de cette dynamique pour renforcer son rôle en tant qu’acteur clé de la sécurité et de la stabilité dans la région. La récente reconnaissance par Israël de la marocanité du Sahara a encore consolidé la position du Maroc sur la scène internationale. La Russie a également exprimé son désir de renforcer ses relations avec le Maroc, qui entretient d’excellentes relations avec les États-Unis et l’Union européenne.

Appel à l’Algérie et perspectives futures
Un expert en stratégies, Cherkaoui Roudani, souligne que l’Algérie doit désormais reconnaître ce tournant géopolitique dans la région et s’efforcer de clore définitivement le dossier du Sahara. L’Union africaine dispose désormais des moyens nécessaires pour exclure la pseudo-RASD de ses rangs. L’appel de Tanger, soutenu par plusieurs pays africains, vise à accélérer l’exclusion de la pseudo-RASD de l’Union africaine, et son isolement devient de plus en plus évident. L’intervention de l’armée marocaine à El Guarguarate, qui a permis de sécuriser la zone et de faciliter le commerce international, a marqué un tournant dans l’évolution des événements.

En bref…
Le Maroc a remporté des victoires diplomatiques éclatantes, tandis que l’Algérie se trouve désormais confrontée à un changement géopolitique régional qui la dépasse. Le Maroc émerge en tant qu’acteur incontournable en matière de sécurité et de paix dans la région, renforcé par des reconnaissances internationales de plus en plus nombreuses en faveur de sa cause nationale.