jeudi, avril 25, 2024
Faits diversInternationalNationalSociété

Rabat : condamnation d’un trafiquant espion algérien

RABAT : CONDAMNATION D’UN TRAFIQUANT ESPION ALGÉRIEN

Un ressortissant algérien, qui détient également la nationalité française, a été condamné par la cour d’appel de Rabat pour son implication dans des affaires d’enlèvement avec demande de rançon, de torture et de trafic international de drogue. Il est également accusé d’espionnage au profit du service de renseignement espagnol et du service de renseignement français.




La cour d’appel de Rabat a rendu un jugement condamnant un individu de nationalité algérienne, qui possède également la nationalité française, pour sa participation à des activités criminelles graves.

Les charges retenues contre lui comprennent des enlèvements avec demande de rançon, des actes de torture et son implication dans un trafic international de drogue.

En outre, il est accusé d’espionnage au profit des services de renseignement espagnols et français.

La traque de ce criminel a débuté suite au démantèlement d’un vaste réseau de trafic de drogue opérant à l’échelle internationale par les autorités de sécurité marocaines.

Il a été arrêté après avoir franchi la frontière de la ville occupée de Sebta et le Maroc en utilisant un faux document d’identité.

Auparavant, cet individu était incarcéré en France, mais il avait réussi à s’évader.

Selon les informations rapportées par le journal arabophone Assabah, il entretenait des liens avec plusieurs réseaux de trafic de drogue en Espagne et dans divers pays européens.

Il est révélé que cet individu était recruté par les services de renseignement français et espagnols pour infiltrer des réseaux de trafic de drogue à l’échelle internationale, y compris des réseaux opérant au Maroc.




Il aurait été approché par le service de renseignement espagnol et le service de renseignement français lors de son incarcération dans les prisons espagnoles après avoir été condamné en 2009 pour trafic de drogue international, d’après les sources citées par le journal Assabah.

Selon ces mêmes sources, il aurait collaboré avec ces services de renseignement à vingt reprises depuis lors. En plus de ses activités liées au trafic de drogue, cet individu était également impliqué dans des enlèvements, des actes de torture et des demandes de rançon.

Une opération d’enlèvement qu’il avait orchestrée devant les locaux d’une entreprise spécialisée dans la vente de voitures de luxe à Rabat a été démantelée par les autorités de sécurité.

Il avait alors exigé une rançon pour la libération de la victime.

Cependant, il a rapidement été appréhendé par les forces de sécurité.

Après son arrestation dans le cadre du démantèlement du réseau de trafic de drogue, cet individu de nationalité algérienne a reconnu les accusations qui pesaient sur lui.

Le ressortissant franco-algérien a récemment été jugé par la cour d’appel de Rabat, qui l’a condamné à une peine de réclusion criminelle de 24 ans pour ses crimes.