samedi, avril 13, 2024
InternationalNationalSociété

Hauts-de-France : un réseau des compétences marocaines

VERS LA CRÉATION D’UN RÉSEAU DES COMPÉTENCES MAROCAINES DES HAUTS-DE-FRANCE

Le consulat du Royaume du Maroc à Lille a organisé, vendredi dans son siège, une rencontre avec des compétences marocaines des cinq Départements relevant de sa circonscription consulaire, dans l’objectif de créer le premier noyau d’un réseau des compétences marocaines.

Cette rencontre, qui a connu une centaine de participants, a été marquée par la présence d’une élite marocaine qui s’est démarquée dans plusieurs secteurs d’activités et a rassemblé de grandes figures académiques engagées dans la recherche scientifique, de hauts responsables dans le domaine politique, des entrepreneurs, des ingénieurs, des médecins et de hauts cadres ainsi que des représentants des domaines sportif et artistique, indique un communiqué du consulat.

L’évènement s’est distingué par une forte présence de la femme marocaine qui a percé dans des postes de responsabilité et de prise de décisions.

La jeunesse marocaine était également représentée par des doctorants, inscrits dans les prestigieuses écoles et universités des Hauts-de-France, dans différentes disciplines, liées notamment à l’ingénierie, l’informatique, l’intelligence artificielle ou dans divers secteurs de recherche de pointe, note la même source.




Dans son mot d’ouverture, la Consule Générale, Habiba Zemmouri, a souligné que la grande importance que revêt cette rencontre.

Habiba Zemmouri a indiqué que cette action de proximité s’inscrit dans le cadre de la volonté constante du roi Mohammed VI de réserver une place de choix aux marocains du monde et vient mettre en oeuvre la vision royale.

La Consule Générale a, par ailleurs, passé en revue les atouts du Royaume du Maroc et ses opportunités d’investissement et a affirmé que les compétences marocaines résidant à l’étranger, grâce à leurs réseaux et à leur vaste réservoir d’expériences, se veulent un véritable capital humain et un moteur de développement territorial et régional indéniable pour le Royaume du Maroc.

Des premières concertations ont déjà été considérées pour créer le premier noyau de cette structure, en coordination avec le consulat général du Maroc à Lille.