lundi, juillet 22, 2024
InternationalNationalSociété

Belgique: augmentation des visas pour les marocains

AUGMENTATION DES VISAS EN BELGIQUE POUR LES RESSORTISSANTS MAROCAINS

Selon le rapport annuel « La migration en chiffres et en droit en 2023 » du Centre fédéral Migration belge, les ressortissants marocains font partie des bénéficiaires d’une augmentation des visas long séjour (visas D) en Belgique depuis 2020. Cette tendance s’est même accentuée au point où le nombre de visas accordés est désormais supérieur à celui d’avant la crise sanitaire due au Covid-19.




Selon le rapport annuel « La migration en chiffres et en droit en 2023 » publié par le Centre fédéral Migration belge, les ressortissants marocains bénéficient d’une augmentation des visas long séjour (visas D) en Belgique depuis 2020.

En effet, le Royaume du Maroc fait partie des pays dont les ressortissants bénéficient d’une augmentation de ce type de visa en Belgique.

De plus, cette tendance est telle que le nombre de visas délivrés est même supérieur à celui d’avant la crise sanitaire liée au coronavirus Covid-19.

En 2022, les migrations familiales ont représenté 43% des visas long séjour accordés en Belgique, suivies des visas pour migrations étudiantes et économiques.

Les Turcs, les Marocains et les Tunisiens sont les plus concernés par ces deux dernières catégories, avec une augmentation presque doublée du nombre de visas long séjour (visas D) accordés entre 2021 et 2022.




Le rapport met également en évidence une forte hausse des visas court séjour (visas C) en 2022 par rapport à 2020 et 2021, même si le nombre reste inférieur à celui d’avant la pandémie.

Les principaux bénéficiaires de ces visas sont des personnes originaires d’Inde et du Royaume du Maroc.

Toutefois, il est à noter que si les visas court séjour (visas C) accordés pour le tourisme, les étudiants et les motifs économiques sont en baisse, ceux accordés pour des raisons familiales sont presque aussi nombreux qu’avant la crise sanitaire.

Cependant, malgré cette augmentation des visas délivrés, le Centre fédéral Migration belge indique que l’année passée, 43% des visas C pour des raisons humanitaires ou médicales ont été refusés, ainsi que 44% des visas long séjour (visas D) pour des raisons humanitaires.

Les refus de visa sont les plus fréquents dans cette dernière catégorie.