mardi, mars 5, 2024
Faits diversNationalSociété

(Vidéos) Mehdia: un éboulement a failli tourner au drame

Spread the love

(VIDÉOS) À MEHDIA, VOICI COMMENT UN ÉBOULEMENT A FAILLI TOURNER AU DRAME

Dans la matinée du jeudi 29 décembre 2022, l’effondrement d’une falaise sur la route secondaire reliant Kénitra au port de pêche de Mehdia a produit un son semblable à celui d’une forte explosion. Heureusement, l’éboulement n’a pas fait de victime.




Un important glissement de terrain s’est produit ce jeudi matin sur la route de Mehdia (province de Kénitra), au niveau du tronçon reliant le port de pêche à la kasbah.

Si aucun blessé n’est à déplorer, les images filmées par des médias locaux et des internautes sont pour le moins choquantes.

Les images recueillies sur place montrent l’ampleur des dégâts matériels de l’éboulement de rochers et de grosses pierres qui ont fini leur course sur la route.

Fort heureusement, aucune victime n’est à déplorer.

Témoin de la scène, Mohamed D. raconte que l’effondrement, qui a eu lieu jeudi matin non loin du port de pêche de Mehdia, a été favorisé par une légère pente du terrain qui rejoint la mer.

L’accident a entraîné la fermeture immédiate de l’accès aux véhicules et aux personnes.




«Les travaux de déblaiement se poursuivaient, vendredi à midi, en vue de pouvoir rouvrir cette voie à la circulation», a affirmé un agent d’autorité.

La remise en service de ce tronçon routier pourrait intervenir ce week-end, selon les prévisions.

«Comme un château de cartes, le haut de la falaise composé essentiellement de terre argileuse s’est brusquement effondré sous l’effet de plusieurs facteurs, dont le cumul des pluies. Ces précipitations, qui se sont récemment abattues sur la région, sont à l’origine de l’érosion du sol, elle-même à l’origine de l’éboulement de rochers».

En effet, cette colline, dont une partie du sommet s’est détachée, causant la chute de gros blocs de pierre, s’étale sur une distance de quelque 200 mètres de longueur.




Cette colline surplombe partiellement la route qui mène de Mehdia à Kénitra en passant par le port et l’embouchure de l’Oued Oum Errabie.

Sur ce tronçon rendu davantage dangereux par son étroitesse circulent sans discontinuer des véhicules de toutes sortes parmi lesquels des taxis et des autocars.

«Dieu a Sauvé les utilisateurs de cette route. Sinon, imaginez quelle aurait été l’ampleur de la catastrophe si par malheur un rocher était tombé sur un autocar au moment de son passage», a témoigné Mohamed, un usager régulier de cette route.

Il a appelé les autorités de Mehdia et de Kénitra, dont dépend administrativement cette zone, à ériger des barrières de protection sur les flancs de cette colline qui risque à tout moment de connaître de nouveaux effondrements.