mardi, avril 23, 2024
InternationalNationalReligionSociété

Le Chef de l’ONU déplore la montée de l’islamophobie

LE CHEF DE L’ONU ANTÓNIO GUTERRES DÉPLORE LA MONTÉE DE L’ISLAMOPHOBIE

Le Chef de l’ONU, António Guterres, a émis un appel vibrant pour une action décisive contre toutes les formes d’intolérance, exprimant une profonde inquiétude devant la montée alarmante de la haine anti-musulmans et du sectarisme dans diverses régions du globe.

Dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre l’islamophobie, il a mis en lumière les défis spécifiques auxquels sont confrontées les personnes de confession musulmane, notamment la discrimination institutionnelle et d’autres obstacles qui entravent leurs droits fondamentaux et leur dignité.

António Guterres a souligné l’importance cruciale de reconnaître et de contrer les discours de haine en ligne, soulignant leur corrélation directe avec l’escalade de la violence dans le monde réel. Il a exhorté les dirigeants mondiaux à condamner sans équivoque les discours incendiaires et à prendre des mesures concrètes pour modérer les contenus haineux sur les plateformes numériques, tout en garantissant la protection des utilisateurs contre le harcèlement en ligne.

Par ailleurs, le Chef de l’ONU a plaidé en faveur d’une promotion active de la compréhension mutuelle, de la cohésion sociale et de la construction de sociétés pacifiques et inclusives. Il a souligné que cette mission exigeait un engagement ferme de la part de tous les acteurs, qu’ils soient gouvernements, organisations internationales ou société civile.

En parallèle, l’Assemblée générale de l’ONU a pris des mesures concrètes en adoptant une résolution appelant à la nomination d’un envoyé spécial chargé de lutter spécifiquement contre l’islamophobie. Cette résolution, intitulée « mesures de lutte contre l’islamophobie », a été soutenue par 115 voix, avec 44 abstentions.

Elle exhorte également les États membres à prendre toutes les mesures nécessaires, y compris l’élaboration de lois et de politiques appropriées, pour combattre l’intolérance religieuse, les stéréotypes négatifs, la haine, l’incitation à la violence et la violence dirigée contre les musulmans.

Cette initiative de l’ONU intervient deux ans après l’établissement de la Journée internationale de lutte contre l’islamophobie, instaurée pour sensibiliser et mobiliser la communauté internationale face à ce fléau persistant.