lundi, février 26, 2024
InternationalNationalSociétésport

Mondial 2022: les plus grands journaux d’Europe mettent le Maroc en Une

Spread the love

MONDIAL 2022: LES PLUS GRANDS JOURNAUX D’EUROPE METTENT LE MAROC EN UNE

En Espagne, en Italie, et même en France, la presse sportive est impressionnée par la réalisation des Lions de l’Atlas, demi-finalistes de la Coupe du monde 2022.




La presse sportive européenne est médusée par la réalisation sans précédent du Maroc, demi-finaliste de la Coupe du monde 2022, après avoir éliminé le Portugal (1-0), samedi 10 décembre.

Les plus grands quotidiens sportifs européens dédient leur Une à cette incroyable génération des Lions de l’Atlas.

En Italie, c’est la folie. La Gazetta titre «Maroc: une belle histoire» donnant la part belle à Sofyan Amrabat, milieu défensif de la Fiorentina (en Serie A), particulièrement en réussite depuis le début de la compétition.






Le Corriere dello Sport titre «Une première : le Maroc ferme l’ère Ronaldo», rappelant que le Maroc est devenu le premier pays africain à atteindre le dernier carré d’une Coupe du monde.






Tuttosport dédie une partie de sa Une à Sofiane Boufal et sa maman (descendue sur la pelouse pour célébrer la victoire en compagnie de son fils), avec ce beau titre: «Mère! Quel Maroc!».






En France, les quotidiens donnent la part belle à l’Équipe de France, également qualifiée dans la soirée et future adversaire du Maroc, mais beaucoup mettent les Lions en Une. «Premiers de la classe», titre L’Équipe, «Le Maroc entre dans l’histoire» ajoute Le Parisien. Ces publications mettent toujours Achraf Hakimi, latéral du Paris Saint-Germain et grand ami de Kylian Mbappé, en avant.










En Espagne, on s’enflamme également pour ceux qui ont fait sortir la Roja en huitième de finale (0-0, t.a.b. 3-0). «L’étoile du Mondial», titre Marca, «le Maroc est Mondial», renchérit AS, «Historique», ajoute Mundo Deportivo.






Au Portugal, c’est un cataclysme. «Pleure, Portugal», titre A Bola, en référence aux larmes de Cristiano Ronaldo qui ne remportera jamais la Coupe du monde. «Triste fin», titre Record, «Adieu Mondial», écrit Diário de Notícias, «Au tapis», ajoute O Jogo, désemparé.