mercredi, mai 22, 2024
International

Gaz: l’Espagne délaisse l’Algérie

GAZ : L’ESPAGNE DÉLAISSE L’ALGÉRIE

L’Espagne a baissé ses importations de gaz d’Algérie de 42% sur la période de janvier à juillet et a augmenté ses achats de la Russie de 15,6% après la guerre russo-ukrainienne, selon les dernières données d’Enagas qui ont été publiées en juillet.




Au cours de cette période, l’Espagne a acheté 64 534 GWh de gaz à l’Algérie, dont 60 056 GWh (93%) via le Medgaz et le reste par méthaniers sous forme de gaz naturel liquéfié (GNL), fait savoir La Información.

En juillet, l’Espagne a importé 24,5% de gaz algérien contre 48,8% un an plus tôt.

En revanche, elle a importé 28 265 GWh de gaz russe de janvier à juillet, soit 10,7% des importations totales, et 5 317 GWh pour le seul mois de juillet.

Au regard de ces chiffres, la Russie est devenue en juillet le quatrième fournisseur de l’Espagne, derrière l’Algérie (23,3%), les États-Unis (23,2%) et le Nigeria (16%).

Il y a quatre ans, les importations de gaz russe représentaient à peine 2,5% du total et 5,8% du gaz naturel liquéfié.




Depuis la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe par l’Algérie fin octobre 2021, les États-Unis sont devenus le principal fournisseur de gaz de l’Espagne, fournissant jusqu’à 45% de gaz au pays au premier semestre 2022.

Mais les importations de gaz américain par l’Espagne ont augmenté au fil du temps, passant de 19% en 2019 à 26% en 2020 et 23% en 2021, selon les données de Cores et Enagás.

En décembre 2021, les importations de gaz naturel américain par l’Espagne étaient de 24,7%, contre 10,9% pour la Russie et 26,9% pour l’Algérie.

Le pays a repris sa place de premier fournisseur de gaz à l’Espagne au cours du mois de juillet, avec 8 572 GWh (23,3%) contre 8 530 GWh (23,2%) pour les États-Unis.