jeudi, février 29, 2024
InternationalNationalPolitique

ONU: la réélection d’Antonio Guterres n’a pas plu aux adversaires du Maroc

Spread the love

La réélection d’Antonio Guterres, qui ne connaît que trop bien le dossier du Sahara, à la tête de l’ONU, n’a pas plu aux adversaires du Royaume. Ils n’ont d’ailleurs pas pu cacher leur désapprobation et surtout leur déception.




Le Secrétaire général sortant de l’ONU vient d’être investi d’un second mandat. Pour les adversaires du Royaume, la réélection de l’ancien Premier ministre portugais Antonio Guterres à la tête des Nations unies est tombée comme un couperet. Ils n’arrivent d’ailleurs pas à cacher leur colère, et surtout leur indisposition, face à cette nouvelle réalité, commente le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia.




Considéré comme un ami du Maroc, le fait est que l’actuel secrétaire général de l’ONU est sans doute l’un des titulaires du poste qui connait le mieux les tenants et les aboutissants du différend créé autour du Sahara marocain. Faut-il le rappeler, Antonio Guterres a été président de l’Internationale sociale (IS) et à la tête du Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU (HCR).

Cela dit et contrairement aux adversaires du Royaume qui se sont murés dans un silence qui en dit long sur leur colère, le Maroc a été l’un des premiers pays à avoir félicité le secrétaire général pour sa réélection.

Ainsi, poursuit le quotidien, dans le message de vœux et de félicitations qu’il a adressé à Antonio Guterres, le roi Mohammed VI a souligné que ce second mandat constitue une reconnaissance du leadership du secrétaire général et de son dévouement aux causes de l’Humanité.




Elle sont portées avec une abnégation et un engagement exemplaires. Le roi Mohammed VI a également affirmé dans ce message que le royaume du Maroc voit également en la réélection d’Antonio Guterres le fruit des réformes audacieuses qu’il a menées inlassablement depuis quatre ans dans les principaux champs d’action de l’Organisation des Nations unies.

À savoir, l’Initiative Action pour le Maintien de la Paix (IAMP), la réorganisation du secrétariat, la réforme de l’architecture de paix et de sécurité des Nations unies, la lutte contre les discours de haine et la mise en place de procédures budgétaires visant à assurer la durabilité financière de l’Organisation.

Tout en l’assurant du «soutien plein et agissant du Royaume» pour son second mandat, le roi Mohammed VI affirme que le royaume du Maroc continuera à jouer le rôle actif qui est le sien aux niveaux régional et international.




Ceci en faveur de la paix, du développement et du dialogue entre les cultures et les civilisations.

De même, souligne le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia reprenant le message du roi Mohammed VI, le Royaume du Maroc ne ménagera aucun effort pour soutenir le secrétaire général de l’ONU dans la mise en œuvre des réformes et des chantiers prioritaires et pour contribuer à l’avènement d’un multilatéralisme plus volontariste et efficace, au service des valeurs de liberté, de justice, de solidarité, de tolérance et de coexistence entre les peuples.

Antonio Guterres a été reconduit vendredi par les 193 Etats membres de l’Assemblée générale, pour un second mandat de cinq ans à la tête de cette organisation mondiale dont le siège principal est à New York. L’organe plénier des Nations unies a ainsi donné son aval, par acclamation, pour un second mandat de Guterres allant du 1er janvier 2022 au 31 décembre 2026.