mercredi, avril 24, 2024
InternationalNationalsport

L’Algérie va boycotter la CAN de handball-Maroc 2022

CAN de handball-Maroc 2022: le boycott de l’Algérie se précise




Le royaume du Maroc organise la 25e édition du Championnat d’Afrique des Nations de handball, en 2022. Comme tout pays souverain, le royaume a choisi les villes de Laâyoune et de Guelmim pour abriter cette manifestation continentale. Une décision qui irrite un pays en particulier: l’Algérie.




La Confédération africaine de handball (CAHB) a décidé d’octroyer au royaume du Maroc l’organisation du 25e Championnat d’Afrique des Nations de handball masculin. Cette édition sera donc organisée à Laâyoune en partenariat avec la ville de Guelmim, chef-lieu de la région Guelmim-Oued Noun.

Une décision qui irrite les dirigeants de la fédération algérienne de handball qui avaient menacé, il y a quelques mois, de se retirer si la Confédération africaine de handball programme une des rencontres des Fennecs dans la ville de Laâyoune. Aujourd’hui, le boycott de la sélection algérienne semble se préciser.

Selon le média Echourouk, la fédération algérienne de handball va publier un communiqué dans les heures à venir afin d’officialiser cette décision. Pour rappel, un accord de coopération qui est relatif à l’organisation de cet événement panafricain a été signé, mardi à Rabat.




C’était entre le ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports, la Confédération africaine de handball et la Fédération royale marocaine de handball (FRMHB). Intervenant à cette occasion, Othman El Ferdaous a indiqué que l’organisation de cet événement continental au Maroc constitue une opportunité pour que les sélections participantes se mesurent les unes aux autres dans de bonnes conditions.

Il a également salué la confiance placée en le Royaume par les pays membres de la Confédération africaine de la discipline pour organiser cette compétition dans les deux villes du Sud du Maroc.

La grand-messe africaine connaitra la participation des équipes les plus fortes à l’échelle africaine, en présence des chefs et représentants des fédérations respectives, a-t-il dit. Pour sa part, le président de la Confédération africaine de handball, Mansourou Aremou s’est dit optimiste.




Mansourou Aremou s’est dit optimiste quant au succès de cette édition, d’autant plus que le Royaume dispose de toutes les ressources sportives et humaines, ainsi que des infrastructures appropriées pour organiser ce tournoi, soulignant que cette édition déterminera l’équipe qui va représenter l’Afrique au championnat du monde prévu en Pologne et en Suède en janvier 2023.

De son côté, le président de la Fédération royale marocaine de handball, Adli Hanafi a indiqué que l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations l’année prochaine est une « reconnaissance » de la capacité des provinces du Sud du Royaume à organiser des événements sportifs d’envergure.

Ceci à la faveur des infrastructures sportives disponibles et adaptées pour accueillir de telles compétitions continentales ou internationales. La ville de Laâyoune avait abrité le Championnat d’Afrique de handball en 2016.