mardi, mars 5, 2024
InternationalNationalPolitiqueSociété

L’Algérie accuse encore le Maroc

Spread the love

L’Algérie accuse à nouveau le Maroc




L’Algérie n’approuve pas la dynamique du Maroc qui tente de «troquer l’édification de l’UMA contre l’abandon de son soutien en faveur de la décolonisation au Sahara». C’est ce qu’a indiqué Ammar Belhimer, le ministre algérien de la Communication et porte-parole du gouvernement.




Dans une interview accordée aux sites électroniques Elhadath et Eldjzaireldjadida, reprise par l’agence officielle APS, Belhimer, le ministre algérien de la Communication et porte-parole du gouvernement, a déclaré que l’Algérie est «l’un des pays pionniers dans la défense de la nécessité de la concrétisation effective de l’Union du Maghreb».

Il a souligné que «l’entêtement du Maroc à troquer l’édification de l’UMA contre l’abandon par l’Algérie de son soutien en faveur de la décolonisation au Sahara, a conduit à une impasse qui ne sert personne». Le porte-parole du gouvernement algérien a également saisi l’occasion pour adresser un message aux médias maghrébins.




Le ministre algérien de la Communication et porte-parole du gouvernement les invite à faire preuve de «professionnalisme et de crédibilité», réaffirmant par ailleurs que l’État, sous le leadership du président Abdelmadjid Tebboune, «œuvre d’arrache-pied pour retrouver sa position au Maghreb et en Afrique».

Ammar Belhimer a également indiqué que plusieurs sites électroniques pro-Algérie ont fait l’objet de tentatives de piratage à l’occasion du transfert ou de l’hébergement de leur contenu en Algérie, ajoutant que l’Algérie cherche à occuper le cyberespace en «produisant des contenus professionnels correspondant à des dimensions et à des fins nationales».