jeudi, mai 30, 2024
Faits diversNational

Marrakech: un célèbre chanteur populaire arrêté pour pédophilie

Marrakech: un célèbre artiste populaire arrêté pour pédophilie




La police judiciaire de Marrakech a arrêté, lundi dernier, un chanteur populaire connu, accusé du viol d’une jeune fille de 12 ans. Une association des droits de l’Homme s’est constituée partie civile pour faire barrage à des pressions exercées sur la mère de la victime pour la pousser à retirer sa plainte.




La ville de Marrakech a été secouée, lundi dernier, par le viol d’une fillette de 12 ans, agressée par un chanteur populaire.

Le quotidien Assabah rapporte, dans son édition du jeudi 25 mars, que ce quinquagénaire a dû croire que son âge et sa réputation dans la ville ocre le garderaient de toute suspicion.

Mais c’était sans compter sur le courage de la jeune fille qui a informé sa mère de l’agression sexuelle dont elle a été victime par le pédophile qui l’avait attirée chez lui pour assouvir ses pulsions sexuelles.




Selon les premières informations de l’enquête, le mis en cause aurait commencé par pratiquer des attouchements sur la fillette. Mais, quand elle a tenté de le repousser, il l’a agressée physiquement, avant de la violer.

Dès qu’elle a découvert que sa fille saignait de l’anus, la mère de la victime s’est empressée de déposer une plainte auprès des services de sécurité, qui n’ont pas tardé à arrêter le pédophile, à son domicile.

Le prévenu a été placé en garde à vue pour enquête sous la supervision du parquet général, en attendant d’être confronté à sa victime.




Le quotidien arabophone Assabah rapporte que les éléments de la police judiciaire cherchent à approfondir l’enquête avec l’accusé.

Ceci afin de déterminer s’il avait agressé sexuellement d’autres filles, avant de le déférer devant le procureur général du roi près la Cour d’appel de Marrakech.

L’Association marocaine des droits de l’Homme (section Menara) indique que des membres de la famille de l’accusé tentent de pousser la mère de la victime à retirer sa plainte et à revenir sur l’accusation de viol contre le chanteur populaire.




L’Association marocaine des droits de l’Homme a adressé une plainte au procureur général du roi, en le sollicitant d’approfondir l’enquête dans l’affaire du viol de la fillette.

L’Association a attiré son attention sur les tentatives de chantage et de pression destinées à pousser la partie civile à revenir sur sa plainte.

Ladite association souligne qu’il est inimaginable de tolérer des actes aussi abjects, particulièrement quand il s’agit de violation des droits des enfants et des mineurs.