vendredi, avril 12, 2024
NationalSociété

Les chantiers d’autoroutes du Maroc avancent à grands pas

Autoroutes du Maroc profite de la période du confinement, où la circulation est fluide, pour se lancer dans l’accélération des chantiers de construction et de maintenance des infrastructures autoroutières.




Il s’agit de l’élargissement des voies des autoroutes Casablanca- Berrechid et de contournement de Casablanca. Il sera procédé également au rétablissement du pont ferroviaire de l’autoroute Casablanca-Berrechid.
Sur ce chantier, « ADM a mis à profit la baisse de trafic pour pouvoir réaliser l’acheminement très complexe des éléments métalliques de l’un des deux ponts dont les travaux sont exécutés à 90% ».
Il en est de même pour les travaux de maintenance de l’axe Rabat-Kénitra. Selon la même source, la fluidité du trafic a permis de « programmer les travaux au niveau de l’échangeur Dar As-Sikkah pour minimiser la gêne occasionnée au niveau de ce nœud très fréquenté en temps normal. Cette période coïncide également avec la maintenance de l’axe Meknès-Fès ».




Face aux effets de la pandémie du nouveau coronavirus, la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) a adopté une série de mesures.

Il s’agit d’un «dispositif exceptionnel mis en place pour assurer la continuité des chantiers stratégiques de travaux de maintenance et de développement du réseau autoroutier», indique l’entreprise publique dans un communiqué.
Ainsi, sur l’ensemble de ses chantiers, AMD a adopté les mesures sanitaires préventives recommandées par les autorités compétentes pour contrer la propagation du Covid-19.
L’entreprise a également profité de la réduction du trafic liée aux mesures de confinement pour réviser ses plannings initiaux et prioriser les travaux dans les sites présentant un fort trafic en temps normal.




D’ailleurs, malgré cette baisse temporaire du trafic, ADM a maintenu le dispositif de sécurité aux abords des chantiers, «pour les clients-usagers contraints de prendre l’autoroute en cette période de crise et pour les intervenants sur le terrain», souligne la société.
En outre, face au manque de ressources humaines et à la perturbation dans la chaine d’approvisionnement en matières premières, les entreprises BTP partenaires ont été mises à contribution.
Ce qui a permis de trouver des solutions communes appropriées dans des délais « très rapides » et sans interruption des chantiers.