samedi, juin 22, 2024
InternationalNational

La Libye réitère son appel à renforcer l’Union du Maghreb Arabe

LA LIBYE RÉITÈRE SON APPEL À RENFORCER L’UNION DU MAGHREB ARABE

Encore un cuisant échec diplomatique pour l’Algérie et son projet d’une nouvelle union du Maghreb… sans le Maroc. Un appel réitéré de la Libye en faveur du renforcement de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) et les récents développements comme le refus de la Mauritanie, soulignent les divisions persistantes au sein de la région pour ce projet chimérique.

Cette semaine, Hussein Atiya El Katrani, premier vice-président du gouvernement libyen reconnu internationalement, s’est rendu à Rabat pour rencontrer le tunisien Taïeb Baccouche, actuel secrétaire général de l’Union du Maghreb Arabe. Cependant, il convient de noter que l’Algérie conteste la légitimité de Taïeb Baccouche dans cette fonction parfaitement légitime.

Au cours de cette réunion, les discussions ont porté sur la situation en Libye ainsi que sur le rôle de l’Union du Maghreb Arabe dans la région. Le premier vice-président du gouvernement libyen a réaffirmé l’engagement de son pays envers cette organisation régionale, soulignant son importance pour la coordination et l’intégration régionale.

Ces développements font suite à des entretiens entre l’envoyé du président libyen et le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita, au cours desquels l’ambassadeur libyen a salué les efforts du Maroc en faveur de l’intégration maghrébine et il a réaffirmé l’adhésion de la Libye à l’Union du Maghreb Arabe que son pays appelle à renforcer. Il a réitéré cet appel après le message écrit du président du Conseil présidentiel libyen adressé au roi Mohammed 6.

Avec la réticence ostensiblement affichée par la Mauritanie et la réticence ostensiblement affichée par la Libye, l’Algérie ne peut compter que sur la Tunisie pour son projet d’une nouvelle union du Maghreb.