mardi, mai 21, 2024
Faits diversNationalSociété

Maroc: une influenceuse interpellée pour sa tenue indécente

MAROC: UNE INFLUENCEUSE INTERPELLÉE POUR SA TENUE INDÉCENTE

L’influenceuse néerlando-marocaine Armani L’Goumani est sous le feu des critiques en raison de son style vestimentaire très osé lors d’une émission de rencontres sur YouTube, un « Blind Dating by Outfits » (rencontre à l’aveugle par les vêtements), le programme consiste à choisir un partenaire potentiel, en fonction du style vestimentaire de chaque prétendant.

La jeune femme de 20 ans a confié à RTV Rijnmond, une entreprise néerlandaise de radiodiffusion publique régionale du Rijnmond, en Hollande-Méridionale, avoir été arrêtée à l’aéroport alors qu’elle s’apprêtait à embarquer vers les Pays-Bas. « On m’a dit que je devais me présenter au poste de police le plus proche pour quelques questions dans le cadre d’une enquête en cours » pour atteinte aux mœurs publics à travers des systèmes d’information.

En attendant, Armani L’Goumani loge dans un appartement. Elle a été interdite de quitter le territoire. Que lui reproche-t-on exactement ? L’influenceuse a récemment participé à une émission de rencontres en ligne. Dans un extrait vidéo de l’émission diffusé sur les réseaux sociaux, elle apparait avec une mini-jupe avec short incorporé provocante très courte, au ras des fesses, ce qui a suscité un tollé au Maroc. La TikTokeuse aux plus de 500 000 abonnés admet que si elle avait vu la vidéo polémique avant sa publication, elle aurait peut-être elle-même également trouvé sa tenue impudique trop osée.

La Néerlando-marocaine est également critiquée pour son comportement lors de l’émission et son concept qualifié de dégradant. « Les gens me trouvent piquante et arrogante ». « J’offense les femmes par mon choix de vêtements et j’offense les hommes quand je laisse ma chienne de compagnie choisir mes rendez-vous. Ce n’était pas mon intention, c’était plutôt pour le plaisir. Je respecte les normes et les valeurs du Maroc, bien que je ne sois pas la seule à m’habiller ainsi », se défend l’influenceuse qui espère ne pas se retrouver en prison. «Si j’avais su comment les faits allaient évoluer, je n’aurais pas participé», a-t-elle déclaré.

L’influenceuse néerlando-marocaine risque une peine de deux ans de prison et une amende de cinquante euros pour « nudité intentionnelle et indécence » au Maroc. Armani L’Goumani a présenté des excuses sur son compte TikTok, se justifiant d’avoir grandi aux Pays-Bas, où sa tenue vestimentaire est considérée comme «ordinaire». La jeune femme attend d’être fixée sur son sort, interdite de retour aux Pays-Bas, pour les besoins de la procédure en cours. Elle envisage par ailleurs de solliciter les services d’un avocat.









À lire aussi :

Une vidéo de blind dating crée la polémique au Maroc