samedi, juin 22, 2024
NationalReligionSociété

(Vidéo) Laylat Al-Qadr : le Roi a présidé une veillée religieuse

(VIDÉO) LAYLAT AL-QADR: LE ROI A PRÉSIDÉ UNE VEILLÉE RELIGIEUSE

Le Roi Mohammed 6, Amir Al Mouminine, a présidé, à la Mosquée Hassan II à Casablanca, une veillée religieuse en commémoration de Laylat Al-Qadr (Nuit du Destin)

*La « Nuit du Destin », également connue sous le nom de « Laylat al-Qadr » en arabe, est une nuit très spéciale et vénérée dans l’Islam. Elle est mentionnée dans le Coran et est considérée comme l’une des nuits les plus importantes de l’année. Selon la croyance islamique, cette nuit a une grande valeur spirituelle et elle est associée à de nombreuses bénédictions et récompenses pour les croyants. La « Nuit du Destin » est particulièrement célébrée pendant les dix dernières nuits du mois de Ramadan, bien que sa date exacte ne soit pas précisément déterminée dans les écritures islamiques. On dit que c’est pendant cette nuit que le Coran a été révélé au Prophète Muhammad par l’ange Gabriel. Ainsi, cette nuit est considérée comme un moment de grande proximité entre l’homme et Dieu, où les prières, les invocations et les actes de dévotion sont particulièrement recommandés. Les croyants passent souvent la « Nuit du Destin » en prière, en méditation, en récitation du Coran et en faisant des actes de charité. On croit que les actions accomplies pendant cette nuit ont une valeur spirituelle immense et peuvent conduire à l’obtention de la miséricorde divine, du pardon des péchés et de la réalisation des souhaits. La « Nuit du Destin » est une nuit sacrée dans l’Islam, où les croyants cherchent la proximité avec Dieu par la prière, la méditation et les bonnes actions, dans l’espoir de bénéficier de ses nombreuses récompenses spirituelles.




Le roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, accompagné du prince Héritier Moulay El Hassan, du prince Moulay Rachid et du prince Moulay Ismaïl, a présidé samedi à la Mosquée Hassan II à Casablanca, une veillée religieuse en commémoration de Laylat Al-Qadr bénie.

Après les prières d’Al-Icha et des Taraouih, des versets du Saint Coran ont été récités par l’enfant Othmane Mchachti (11 ans, originaire de la ville de Fès), lauréat du Prix national Mohammed VI de mémorisation, de déclamation et de psalmodie du Saint Coran.

Le Roi a ensuite été salué par le jeune déclamateur, à qui le Souverain a remis le Prix. Cette distinction témoigne de la haute sollicitude dont le roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, n’a eu de cesse d’entourer les déclamateurs et déclamatrices du Saint Coran et de la volonté constante du Souverain de promouvoir la mémorisation et l’apprentissage du Livre Saint parmi les jeunes générations.

Par la suite, Mohamed Bashar Arafat, imam, conférencier et président de la Civilizations Exchange and Cooperation Foundation (États-Unis), a prononcé devant le Souverain une allocution au nom des ouléma ayant participé aux causeries religieuses du mois sacré de ramadan 1445 H, dans laquelle il a exprimé ses vifs remerciements et sa profonde gratitude au Roi, Amir Al Mouminine, pour l’accueil et l’hospitalité qui leur ont été réservés tout au long de leur séjour dans le Royaume.

M. Bashar Arafat a souligné que ces causeries religieuses sont l’occasion idoine pour la communauté des ouléma issus des quatre coins du monde de débattre de multiples questions scientifiques et du Fiqh, et une opportunité pour les ouléma présents de se concerter sur les réponses à apporter aux nouveaux défis qui se posent aux sociétés dans un contexte marqué par les mutations accélérées sur les plans local et international.

Cette veillée religieuse a été marquée par la clôture de Sahih Al-Boukhari, faite par Hassan Farid, membre du Conseil local des ouléma de Berrechid, après lecture de «Hadith Al-Khatm» par Abdelhafid Talbi, membre du Conseil local des ouléma de Aïn Chock. Le Souverain a par la suite remis les Prix Mohammed VI «Ahl Al-Qurâan» et «Ahl Al-Hadith» respectivement à Omar Mohcine, de la ville de Casablanca, et à Zineb Abou Ali, de la ville de Rabat.

Le Roi, Amir Al Mouminine, a également remis le Prix Mohammed VI pour le Adhan et le Tahlil, dans ses deux catégories, à Saïd Abou Alaïch, de la ville de Guercif (Prix de l’excellence) et El Hassan Akhiar, de la ville de Tétouan (Prix honorifique). Le Souverain a ensuite remis le Prix Mohammed VI des écoles coraniques dans ses trois catégories à Abdellah El Hayane, de Casablanca (Prix de la méthodologie d’apprentissage), à Abdelkader Hammouch, de Sidi Bennour (Prix du rendement), et à Nasser Aït Bouncer, de Taroudante (Prix de la gestion).

L’assistance a élevé à cette occasion des prières implorant le Tout-Puissant de préserver le roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, de couronner de succès ses initiatives, de guider ses pas, de réaliser les aspirations que le Souverain nourrit pour le progrès de son peuple fidèle et de le combler en les personnes du prince Héritier Moulay El Hassan, du prince Moulay Rachid et de l’ensemble des membres de l’illustre Famille royale.

Les fidèles ont aussi élevé des prières pour le repos de l’âme du Père de la nation, feu le roi Mohammed V, et de feu le roi Hassan II, que Dieu les ait en Sa sainte miséricorde.

Cette veillée s’est déroulée en présence du Chef du gouvernement, des présidents des deux Chambres du Parlement, de Conseillers du Roi, des membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique des pays islamiques accrédité au Maroc, des officiers supérieurs de l’état-major général des Forces armées royales, des ouléma ayant participé aux causeries religieuses du mois sacré de ramadan, des présidents des Conseils locaux des ouléma, des élus, ainsi que d’autres personnalités civiles et militaires.