mercredi, avril 24, 2024
EconomieNational

Hirschmann Automotive Group : une deuxième usine au Maroc

HIRSCHMANN AUTOMOTIVE GROUP CONSTRUIT SA 2ÈME USINE AU MAROC

L’équipementier automobile autrichien Hirschmann Automotive Group va lancer la construction de sa deuxième usine au Maroc

La société autrichienne Hirschmann Automotive Group, spécialisée dans la fourniture d’équipements pour l’industrie automobile, a pris la décision stratégique de renforcer sa présence au Maroc en établissant une nouvelle base à Oujda. Se distinguant par son expertise dans les domaines de la connectique et du câblage destinés aux véhicules, cette entreprise s’apprête à lancer la construction de sa deuxième unité de production dans le pays.

Après avoir amorcé son expansion au Maroc en 2012 avec son implantation à Kénitra, Hirschmann Automotive Group a porté son choix sur la ville d’Oujda pour consolider son dispositif industriel. Basée à Rankweil, près de la frontière entre la Suisse et l’Autriche, cette entreprise a trouvé en Oujda un emplacement stratégique pour étendre ses opérations dans la région.

En entamant les travaux de construction de sa future unité dans les semaines à venir, Hirschmann Automotive Group franchira la barre symbolique du milliard de dirhams d’investissements cumulés au Maroc. En ce qui concerne l’emploi, la nouvelle usine de l’Oriental vise à créer environ 3 000 emplois d’ici 2026, dont plus de 2 000 seront occupés par des collaborateurs déjà présents au sein de la filiale basée à Atlantic Free Zone, la zone franche située dans la banlieue est de Kénitra au Maroc, lancée en 2012. Avec plus de 345 hectares de superficie totale, cette zone franche est considérée comme la plus grande d’Afrique.

Spécialisée dans la fabrication de produits de mécatronique, de capteurs et de systèmes de communication destinés à l’industrie automobile, l’entreprise autrichienne a réalisé un chiffre d’affaires mondial de 1,1 milliard d’euros (soit plus de 12 milliards de dirhams) en 2023. Ses sites de production sont répartis entre l’Autriche, son marché domestique, ainsi que la République tchèque, la Roumanie, le Maroc, la Chine et le Mexique.

L’implantation à Oujda renforce davantage le statut de la capitale de l’Oriental en tant que futur hub industriel. Cette décision intervient après l’arrivée récente de l’équipementier automobile américain Aptiv dans la nouvelle zone franche et les annonces d’autres acteurs industriels exprimant leur volonté de s’installer sur ce site développé par MedZ, le leader national du développement territorial au Maroc. Cette dynamique confirme ainsi le rôle croissant de la région dans le secteur industriel et sa contribution au développement économique du Maroc.




À lire aussi :

L’industrie automobile marocaine va passer à la vitesse supérieure