mardi, avril 23, 2024
InternationalNationalReligionSociété

Un numéro du magazine français Marianne interdit au Maroc

UN NUMÉRO DU MAGAZINE FRANÇAIS MARIANNE INTERDIT AU MAROC

Le numéro de la semaine du 29 février du magazine français Marianne a été interdit au Maroc

Le numéro 1.407 de Marianne, publié la semaine du 29 février, s’est retrouvé au centre d’une controverse au Maroc. Les autorités marocaines ont interdit sa diffusion sur le territoire. Cette interdiction fait suite à la publication d’une caricature du prophète Mohammed (ﷺ), une action considérée comme une grave atteinte à la religion musulmane et à ses croyants.

L’interdiction de ce numéro spécifique de Marianne au Maroc reflète la position des autorités marocaines selon laquelle le respect envers l’islam, ainsi que toutes les religions monothéistes, est une ligne rouge à ne pas franchir. Cette mesure vise à protéger les sentiments religieux des citoyens marocains et à empêcher toute forme de provocation ou de discours irrespectueux à l’égard de la foi musulmane.

La décision des autorités marocaines est également motivée par le contexte dans lequel cette caricature a été publiée. Le choix du moment, juste avant le début du mois sacré du ramadan, ainsi que le ton léger et irrespectueux adopté à l’égard d’un sujet aussi sensible pour près de 2 milliards de musulmans dans le monde, rendent toute forme de tolérance difficile à envisager.

Marianne, un hebdomadaire français connu pour son ton sensationnaliste et son approche éditoriale souvent controversée, a vu son numéro 1.407 saisi au Maroc en raison de cette caricature. Cette action s’inscrit dans une série d’incidents où Marianne a été critiqué pour son traitement de l’islam et de ses symboles.

Il est à noter que ce n’est pas la première fois que Marianne est accusé d’atteinte à l’islam. En 2011, le magazine avait publié un dossier intitulé « France-Europe. Pourquoi l’islam fait peur », qui comportait des éléments perçus comme des stigmatisations de la religion musulmane. Cette publication, ainsi que d’autres articles et chroniques similaires, ont suscité des réactions négatives au sein de la communauté musulmane, tant en France qu’à l’étranger.

En outre, Marianne est associé à d’autres médias français considérés comme islamophobes, tels que Valeurs Actuelles, FigaroVox, Causeur, LCI, CNews, BFM TV, etc. Cette tendance à stigmatiser les musulmans et à propager des discours hostiles à l’égard de l’islam a renforcé les critiques à l’encontre de Marianne et d’autres médias similaires.

Il est également intéressant de noter que Natacha Polony, directrice de la rédaction de Marianne, a été confrontée à des critiques au Maroc, notamment de la part de l’humoriste et acteur marocain Gad Elmaleh, à la suite d’événements survenus à Al Haouz. Ces critiques soulignent les tensions persistantes entre certains médias français et les sensibilités religieuses au Maroc et ailleurs dans le monde musulman.