jeudi, février 29, 2024
Faits diversInternationalNationalSociété

Rabat : le franco-algérien Sofiane Hambli encore condamné

Spread the love

RABAT : LE TRAFIQUANT FRANCO-ALGÉRIEN SOFIANE HAMBBLI CONDAMNÉ

Après avoir été condamné en juin dernier à une peine de 24 ans de prison ferme par la cour d’appel de Rabat pour sa participation à une bande criminelle organisée, Sofiane Hambli, un narcotrafiquant de nationalité franco-algérienne, a récemment écopé de 7 ans de prison ferme, suite à un verdict prononcé par la même juridiction. Cette décision confirme le jugement initial rendu par le tribunal de Salé concernant une autre affaire, comme le rapporte le journal arabophone Al Akhbar dans son édition du jeudi 8 février.

Outre l’accusation de constitution d’une bande criminelle organisée, Sofiane Hambli était également poursuivi pour trafic international de drogue, enlèvement, séquestration, torture et demande de rançon. Le déroulement du procès de ce criminel a été marqué par plusieurs rebondissements, ainsi que par de longues auditions d’instruction, mettant en lumière l’implication d’autres barons de la drogue et même l’implication de fonctionnaires corrompus et d’agents de police corrompus.

Les autorités de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) ont arrêté l’accusé en novembre 2021 et l’ont déféré devant le parquet compétent de la cour d’appel de Rabat pour constitution de bande criminelle, planification et exécution de crimes graves, tant au niveau national qu’international.

Sofiane Hambli est devenu l’un des criminels les plus recherchés par l’Organisation internationale de police criminelle Interpol, en particulier par les autorités françaises et les autorités marocaines, en raison des lourdes accusations pesant contre lui. Son arrestation par les autorités marocaines, annoncée le 23 octobre 2021, est intervenue alors qu’il était soupçonné d’être impliqué dans le trafic international de drogue au sein d’un réseau criminel transfrontalier.

Selon un communiqué de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), les services de sécurité de Tanger ont ouvert une enquête après que le suspect a été hospitalisé dans une clinique privée en utilisant de faux documents d’identité allemands. Il avait été gravement blessé par une arme blanche à la suite d’une altercation violente avec des chefs locaux d’importants réseaux criminels pratiquant le trafic de drogue.

Les enquêtes de la police ont permis de découvrir sa véritable identité et les avis de recherche émis contre lui au niveau national et international. Il a été révélé qu’il était également recherché par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) et les services de la police judiciaire de Tétouan pour des affaires de trafic de drogue. De plus, un mandat d’arrêt international avait été émis à son encontre par les autorités judiciaires françaises en juin 2021, pour trafic international de drogue, blanchiment d’argent et agressions avec arme blanche.