lundi, avril 22, 2024
Faits diversNationalSociété

Le président du club du Wydad de Casablanca devant la justice

LE PRÉSIDENT DU CLUB DU WYDAD DE CASABLANCA DEVANT LA JUSTICE

Ce jeudi 21 décembre, Saïd Naciri*, président du club du Wydad de Casablanca et également à la tête du conseil préfectoral de la métropole de Casablanca, a comparu devant le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca, en raison de son implication présumée dans une affaire de trafic international de drogues.

*Ne pas confondre avec Saïd Naciri, un acteur, humoriste, producteur, et réalisateur marocain.

Actuellement présent devant le procureur général du Roi à la Cour d’appel de Casablanca, Saïd Naciri est convoqué en lien avec une affaire complexe impliquant 25 individus accusés, parmi lesquels figure Abdenbi Bioui, président de la Région de l’Oriental. Les charges retenues contre eux couvrent un large éventail d’infractions, allant du trafic de drogues au faux et usage de faux, en passant par le blanchiment d’argent et l’abus de pouvoir.

Selon des informations provenant d’une source proche du dossier, Saïd Naciri, en tant que président du Wydad de Casablanca, est spécifiquement accusé de spoliation foncière à Casablanca. La source affirme qu’il aurait illégalement acquis des biens immobiliers appartenant prétendument à un individu influent dans le trafic de drogues, un baron de la drogue qu’on appelle « le Malien », un individu originaire du Mali, incarcéré depuis 2019. Il purge actuellement une peine de 10 ans de prison. C’est le trafiquant qui a accusé des personnes (dont des politiciens) d’avoir mis la main sur des biens lui appartenant valant plusieurs millions de dirhams.

Il convient de noter que Saïd Naciri, en plus de ses responsabilités au sein du célèbre club de football, est également un député parlementaire de la majorité (Parti authenticité et modernité), siégeant au bureau de la Chambre des représentants.

Affaire à suivre…