dimanche, mars 3, 2024
Faits diversNationalSociété

Casablanca : arrestation d’un (gros) voleur de téléphones

Spread the love

CASABLANCA : ARRESTATION D’UN (GROS) VOLEUR DE TÉLÉPHONES

Devant les enquêteurs de la police judiciaire de Sidi Bernoussi, un malfaiteur a fait des aveux détaillés, révélant une activité criminelle quotidienne fructueuse. Selon les informations rapportées par le journal Assabah dans son édition du lundi 18 décembre, le délinquant a confessé générer une recette quotidienne impressionnante de 10 000 dirhams grâce à la vente de téléphones portables volés. Cette pratique était apparemment partie intégrante d’une série de vols rapide par surprise, totalisant plus de vingt opérations par jour, ce qui compliquait considérablement les efforts des autorités pour le repérer.

Le jeune suspect, âgé d’environ 20 ans, a été déféré devant le procureur général du roi près la Cour d’appel de Casablanca, accusé de vols aggravés. L’arrestation de ce criminel zélé a été qualifiée de « sacré gros coup » par les sources d’Assabah, soulignant la nécessité d’une mobilisation importante de la police en raison de l’escalade des plaintes émanant des victimes.

Avant d’être appréhendé, ce voleur dévoué à ses vols avait réussi à échapper aux mailles des filets de la police, même lorsque des caméras de surveillance et des informations d’indicateurs étaient utilisées. Les enquêteurs ont dû mener des recherches intensives pendant plusieurs jours pour finalement parvenir à son identification, sa localisation et son arrestation après des mois d’activité criminelle.

Malgré les aveux du suspect suggérant qu’il aurait amassé une grosse somme d’argent, avec un bénéfice quotidien de 10 000 dirhams, une perquisition dans sa résidence a révélé une réalité surprenante. Il s’avère que le malfaiteur dilapidait rapidement l’argent illégalement acquis dans des établissements huppés tels que des boîtes de nuit et des restaurants de luxe à Aïn Diab, quartier animé et huppé de Casablanca, qui comprend la zone côtière branchée de La Corniche.

Le quotidien Assabah souligne que le voleur utilisait une méthodologie rusée pour dépouiller ses victimes de leurs téléphones portables. En jouant de son charme et de son élégance, il approchait subtilement des jeunes femmes à bord de sa moto, engageait la conversation, laissant paraître une tentative de rencontre amicale, puis les dépouillait de leurs smartphones avant de s’échapper rapidement en moto.

Les premières informations indiquaient que le voleur utilisait une moto de fabrication chinoise. Cependant, les enquêteurs ont découvert qu’il changeait de véhicule à deux roues après chaque opération, compliquant davantage leur tâche. Une information cruciale a finalement attiré leur attention : l’individu empruntait fréquemment des motos à ses amis, prétendument pour régler des affaires personnelles. Cette habitude était d’autant plus suspecte que, lorsqu’il restituait les motos, il rétribuait généreusement leurs propriétaires ou bien il leur offrait un plein d’essence.