dimanche, mai 26, 2024
InternationalSociété

Gaza : les mythos d’Israël

GAZA : LES MYTHOS D’ISRAËL

Gaza: Tsahal accusé de se servir de l’excuse Hamas pour attaquer et prendre possession de l’hôpital Al Shifa.

En hébreu hasbara signifie explication. C’est le nom donné à la propagande israélienne destinée à l’étranger, et celui du dispositif interministériel qui pilote cette propagande d’État. L’utilisation du terme hasbara plutôt que celui de propagande (ta’amula) n’est pas une tentative de camouflage, c’est un choix éthique, expliquent les spécialistes israéliens :

Ce sont les méchants qui font de la propagande, pour promouvoir leurs objectifs et leurs récits en fabriquant des faits, en manipulant les médias et en trompant ceux qui les prennent pour des bons. La hasbara, c’est ce que nous – les bons – nous faisons pour expliquer à quel point nous sommes vraiment bons et à quel point les méchants sont vraiment méchants.

Ceci témoigne d’une opinion largement répandue en Israël et parmi ses amis selon laquelle la politique israélienne serait mal comprise à l’étranger. La perception d’Israël comme un État agressif et injuste relèverait du malentendu ; il suffirait donc d’intensifier les efforts pour expliquer « à quel point nous sommes vraiment bons » pour que les politiques israéliennes soient acceptées et bénéficient du soutien international. Mais la hasbara est aussi – et surtout – un dispositif chargé d’expliquer les politiques israéliennes, de fournir des éléments pour convaincre les adversaires et pour aider les hésitants à discerner « les méchants » dans le conflit israélo-palestinien. Il a aussi pour fonction de faire taire les critiques d’Israël dans le monde.







Ce n’est pas un tunnel du Hamas à Gaza, c’est un ancien émetteur… en Suède.








Israël accusé d’avoir partagé une photo manipulée d’un bébé mort