dimanche, avril 21, 2024
InternationalNational

Le chef du bureau de liaison d’Israël au Maroc quitte son poste

LE CHEF DU BUREAU DE LIAISON D’ISRAËL AU MAROC, SHAI COHEN, QUITTE SON POSTE

Shai Cohen, chef du bureau de liaison d’Israël au Maroc, a annoncé officiellement la fin de sa mission dans le Royaume samedi 8 juillet 2023.

Cette annonce laisse présager le retour imminent de David Govrin à la tête du bureau de liaison d’Israël au Maroc, conformément aux informations divulguées en juin dernier.

Au cours d’une conférence de presse organisée à l’occasion de la fête nationale d’Israël, Shai Cohen avait révélé que David Govrin reviendrait au Maroc au mois de juillet 2023.

Les événements semblent donc se confirmer. Il convient de rappeler que le ministère israélien des Affaires étrangères avait décidé, en septembre 2022, de rappeler David Govrin de son poste à Rabat.

Cette décision faisait suite à des allégations de harcèlement sexuel, de dissimulation de cadeaux et de népotisme à son encontre. De plus, il était soupçonné d’avoir permis à une de ses connaissances d’organiser des événements diplomatiques alors qu’elle n’occupait aucun poste officiel au sein du bureau de liaison.

Ces accusations ont conduit à son rappel en Israël.

Avec le départ de Shai Cohen, le retour de David Govrin à la tête du bureau de liaison d’Israël au Maroc semble désormais imminent. Son retour est attendu dans les prochains jours ou semaines. Ce changement de leadership au sein de la représentation diplomatique israélienne au Maroc pourrait entraîner des ajustements et des nouveaux développements dans les relations bilatérales entre les deux pays. Il sera intéressant de suivre les prochaines étapes de cette transition et de voir comment cela impactera les relations entre Israël et le Maroc.




Voici ce qu’a annoncé Shai Cohen dans un tweet: «Je termine aujourd’hui ma mission au Maroc, et j’en profite pour vous remercier après quatre mois à la tête du bureau de liaison israélien à Rabat. Au cours de ces mois, j’ai été très fier de nos réalisations bilatérales et des développements positifs auxquels nous assistons jour après jour dans tous les domaines.»

«Les relations entre le Maroc et Israël sont très récentes, seulement deux ans et demi après l’accord tripartite avec les États-Unis, contribuer à leur formation et à leur développement a été pour moi un grand défi. (…) Le Maroc est un pays très important pour Israël, non seulement au regard de nos relations bilatérales et de la présence d’une histoire et d’un patrimoine juifs dans le Royaume, mais aussi au regard de la position géopolitique du Royaume et des opportunités de coopération au profit de toute la région.»