mardi, juillet 23, 2024
Faits diversNationalSociété

(Vidéo) Fès : on lui vend 8 tapis pour 45000 dirhams

(VIDÉO) ARNAQUE À FÈS : ON LUI VEND 8 TAPIS POUR 45000 DIRHAMS

Un guide touristique à Fès arnaque une touriste américaine en lui faisant acheter 8 tapis traditionnels marocains pour un montant de 450 000 dirhams.




D’après des sources locales rapportées par le journal Al3omk, une touriste américaine a été victime d’une arnaque à Fès perpétrée par un guide touristique.

La touriste s’est retrouvée dans une situation délicate lorsqu’elle a été contrainte par le guide à acheter non pas un, mais huit tapis traditionnels marocains, pour un montant exorbitant de 450 000 dirhams.

Alertés par l’ampleur de cette escroquerie, les amis de la touriste américaine lui ont fait part de leur consternation en lui confirmant que les prix des tapis étaient totalement disproportionnés.

Suite à ces révélations, la touriste a pris la décision de retourner les tapis au propriétaire du magasin afin de récupérer son argent.

Cette mésaventure a rapidement fait le tour des réseaux sociaux et a suscité un vif émoi parmi les internautes.

La touriste a également partagé son expérience malheureuse sur un site touristique mondial, provoquant ainsi une vague de commentaires indignés et de critiques envers les pratiques malhonnêtes du guide et du propriétaire de la boutique de tapis.

Face à la gravité de la situation, les ministères du Tourisme et de l’Intérieur ont pris l’affaire au sérieux et ont ouvert une enquête pour faire la lumière sur cette arnaque et prendre les mesures appropriées.




Les autorités veulent ainsi préserver la réputation touristique de Fès et garantir la sécurité et la confiance des visiteurs dans la ville.

Dans le milieu du tourisme à Fès, les professionnels ont unanimement condamné le comportement « immoral » du guide touristique en question.

Certains d’entre eux ont révélé que cet individu était l’un des propriétaires de riads situés dans la médina, et que sa fortune avait connu une croissance subite grâce aux pratiques frauduleuses auxquelles les touristes étaient confrontés dans la ville.

Un guide touristique non réglementé, du nom d’Abdelhak, a également témoigné de cette réalité préoccupante et a appelé les autorités compétentes à réguler strictement le secteur afin de mettre un terme à ces agissements néfastes pour l’image de Fès en tant que destination touristique.

Il est crucial de prendre des mesures rigoureuses pour protéger les visiteurs et préserver l’intégrité de l’industrie touristique à Fès,  et au-delà, de l’image de Fès et du Maroc, en veillant à ce que les guides et les commerçants respectent les normes éthiques et offrent une expérience positive aux voyageurs venant découvrir la richesse culturelle de la ville et du pays.