mardi, mars 5, 2024
InternationalNationalSociété

Visa Schengen : ce qui va changer

Spread the love

VISA SCHENGEN : CE QUI VA CHANGER

Le Parlement européen et les États membres de l’Union européenne ont annoncé, ce mardi 13 juin, avoir trouvé un accord sur la numérisation de la procédure de visa pour les pays de l’espace Schengen. La vignette actuelle sera remplacée par un visa numérique, sous la forme d’un code-barres.




Ce mardi 13 juin, le Parlement européen et les États membres de l’Union européenne ont fait savoir qu’ils étaient parvenus à un accord concernant la numérisation de la procédure de visa pour les pays de l’espace Schengen.

La vignette traditionnelle sera remplacée par un visa numérique, présenté sous la forme d’un code-barres.

L’accord sur la numérisation de la procédure de visa pour les pays de l’espace Schengen, qui devra encore être entériné formellement avant d’entrer en vigueur, permettra à la plupart des demandeurs de visa (pour un séjour de moins de trois mois) d’effectuer leurs démarches en ligne, sur un site internet unique, plutôt qu’auprès d’un consulat.

La vignette actuelle sera remplacée par un visa numérique, sous la forme d’un code-barres.

«Les demandeurs vont bénéficier de procédures de visas plus faciles, moins chères et plus rapides», a affirmé l’eurodéputé slovène Matjaž Nemec (groupe socialistes & démocrates), rapporteur du texte.

La ministre suédoise chargée de la Migration, Maria Malmer Stenergard, dont le pays exerce la présidence semestrielle du Conseil de l’Union européenne, a ajouté, de son côté, que ce changement permettait «d’accroître la sécurité de l’espace Schengen en réduisant par exemple le risque de falsification et de vol de la vignette».




Les demandeurs ne devront se présenter en personne au consulat que s’ils demandent un visa pour la première fois, si leurs données biométriques ne sont plus valides ou s’ils ont un nouveau passeport.

Lorsqu’une personne compte se rendre dans plusieurs pays Schengen, la plateforme déterminera automatiquement lequel d’entre eux est responsable de l’examen de la demande en fonction de la durée du séjour.

Aujourd’hui, 27 pays européens délivrent des visas Schengen, en tant que membres de cet espace où les contrôles aux frontières nationales ont été abolis.

Il s’agit de 23 des 27 États membres de l’Union européenne, en plus de l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse.

La Bulgarie, Chypre et la Roumanie, où les contrôles aux frontières intérieures n’ont pas encore été levés, ainsi que l’Irlande, qui ne fait pas partie de l’espace Schengen, ne délivrent pas de visas Schengen, mais uniquement des visas nationaux.