samedi, juillet 20, 2024
Faits diversSociété

Prison de Neuvic: mort suspecte d’un prisonnier marocain

NEUVIC: MORT SUSPECTE D’UN PRISONNIER MAROCAIN : UNE ENQUÊTE EST EN COURS

Un détenu marocain, en situation irrégulière en France, qui devait prochainement comparaître devant le tribunal correctionnel de Tulle pour avoir agressé deux surveillants pénitentiaires avec une lame de rasoir, se serait su¡c¡dé au centre de détention de Neuvic. Les circonstances exactes de sa mort font l’objet d’une enquête en cours.




Selon des sources syndicales, le mercredi 3 mai dernier à 3 heures du matin, des surveillants pénitentiaires ont découvert le corps d’un détenu marocain âgé de 22 ans, pendu dans sa cellule au quartier disciplinaire de la prison de Neuvic d’Ussel dans le département de la Corrèze.

Selon France Bleu Périgord, le jeune homme venait d’être transféré de la prison d’Uzerche, en Corrèze.

Le détenu était en attente de comparution devant le tribunal correctionnel de Tulle, suite à une agression contre deux surveillants pénitentiaires le 16 avril dernier à l’aide d’une lame de rasoir.

Les deux surveillants agressés étaient âgés de 37 et 34 ans respectivement.

Le détenu marocain était en situation irrégulière en France et faisait l’objet d’une interdiction de territoire de 10 ans.

Selon la procureure de la République de Périgueux, Solène Belaouar, il avait déjà eu à faire à la justice pour des faits de vols, de dégradations, d’outrages et de violences.

En outre, le détenu avait à son actif 54 procédures disciplinaires.

Le parquet de Périgueux a précisé que le détenu n’était pas connu pour avoir des tendances su¡c¡daires, ce qui laisse penser que son « su¡c¡de » pourrait être lié à une autre cause.

Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de son décès.

Une autopsie n’est pas exclue pour aider à comprendre les raisons de son décès et s’il s’est vraiment donné la mort lui-même…