samedi, juillet 20, 2024
InternationalNationalSociété

(Vidéo) France-Maroc : les leçons de la visite d’Éric Ciotti

(VIDÉO) FRANCE-MAROC : LES LEÇONS DE LA VISITE D’ÉRIC CIOTTI

Le fait que le Maroc ait accueilli favorablement le chef du parti politique français « Les Républicains » indique que le pays n’a pas de problèmes avec les Français en général, mais plutôt avec ceux qui soutiennent des idées coloniales et ont des positions ambiguës dans des dossiers cruciaux.




La visite du patron du parti «Les Républicains», Éric Ciotti, envoie un message fort et clair aux Français : le Maroc n’a pas de problème avec eux ni avec leur pays, mais plutôt avec le président Emmanuel Macron, avec son entourage et avec ceux qui prônent encore l’esprit colonialiste et qui adoptent des positions ambiguës sur des questions importantes.

Cette prise de position du Maroc accentue l’isolement du président français, car le Royaume du Maroc a toujours eu des relations cordiales avec la France, mais pas avec ceux qui défendent l’héritage colonial et tiennent des positions floues et ambiguës sur des sujets cruciaux.

La visite effectuée au Maroc par Éric Ciotti avec une délégation de son parti politique revêt une importance particulière.

Tout d’abord, il s’agit de la première visite à l’étranger du nouveau leader de la principale opposition politique française, « La Renaissance », qui vient d’être élu à la tête des Républicains.

Il convient de souligner que le parti « Les Républicains » occupe le 4ème rang en termes de sièges à l’Assemblée nationale française et le premier rang en termes de sièges au Sénat, avec 145 sièges.




Dans le passé, la France a annoncé à plusieurs reprises des dates pour une visite du président français au Maroc de manière unilatérale.

Cependant, cette visite n’a jamais eu lieu, compromettant ainsi le plan visant à rassurer l’opinion publique française, qui ne comprend pas comment les relations entre les deux pays ont pu tellement se détériorer.

À noter que le poste d’Ambassadeur du Maroc à Paris est toujours vacant, depuis que Mohamed Benchaâboun a été appelé pour d’autres fonctions au Royaume du Maroc.

Il n’y a actuellement pas d’Ambassadeur du Maroc en France depuis plusieurs mois.

À noter aussi que l’Ambassadeur de France au Maroc a vu son activité réduite au minimum.

La visite au Royaume du Maroc d’une délégation du Sénat constituée de proches du président Emmanuel Macron a été reportée par les Affaires étrangères marocaines sans fixer de date pour une autre visite.

À rappeler que l’Agence France presse (AFP), proche de l’État profond français, a montré son vrai visage quand elle a rapporté les « célébrations » du 1er mai en France et au Maroc.




L’agence de presse française a rapporté les « célébrations » du 1er mai au Maroc, en les catégorisant dans la rubrique «Guerres et conflits» (!?) alors que les mêmes « célébrations » en France ont été catégorisées dans la rubrique «Politique»…

C’est un mensonge que tout le monde a pu constater.

Il y a eu quelques manifestations pacifiques au Maroc et de nombreuses manifestations violentes en France.

De très nombreuses vidéos filmées le 1er mai en France parlent d’elle-mêmes.

Il y a eu de nombreux accrochages entre manifestants et forces de l’ordre. Sans parler des violences policières manifestes.

Le Maroc a envoyé un message clair aux français en accueillant le patron du parti « Les Républicains » lors de sa visite dans le pays.

Ce geste est destiné à faire passer un message à ceux qui cherchent à comprendre la position du Maroc dans sa relation avec la France.

De plus, la visite d’Éric Ciotti resserre encore plus l’étau autour d’Emmanuel Macron, dont la popularité ne cesse de décliner.