mardi, mars 5, 2024
Faits diversNationalSociété

Concours de la DGSN : arrestation de 2 escrocs

Spread the love

CONCOURS DE LA DGSN: ARRESTATION DE DEUX ESCROCS À ERRACHIDIA ET À ZAGORA

Deux personnes ont été appréhendées par les forces de police judiciaire d’Errachidia et de Zagora, en collaboration avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), pour avoir trompé des jeunes cherchant à entrer dans les services de police.

Le journal arabophone Al Ahdath Al Maghribiya a rapporté que les escroqueries visant les jeunes qui cherchent à être recrutés dans les services publics sont devenues une pratique courante avant les grandes opérations de recrutement.

Cette fois-ci, la police judiciaire de Zagora a arrêté un individu de 34 ans qui prétendait être un haut fonctionnaire et qui a réussi à extorquer de l’argent à plusieurs personnes en se faisant passer pour un recruteur capable de les faire entrer dans la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN, le corps de police nationale du Maroc).

Selon le journal, le suspect était en collaboration avec une femme de 47 ans qui a également été arrêtée à Errachidia.

Ensemble, ils ont réussi à escroquer des sommes d’argent importantes, allant de 40 000 à 60 000 dirhams, à leurs victimes en leur promettant un poste dans la police.




Les suspects ont été placés sous la garde à vue de la police et font l’objet d’une enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

Le journal a également souligné que les services de la Direction générale de la Sûreté nationale sont très vigilants en matière de recrutement et qu’ils veillent à recruter les compétences les plus qualifiées de manière transparente et équitable.

À la fin du mois de juillet 2023, les services de Abdellatif Hammouchi (l’actuel directeur général de la Direction générale de la sûreté nationale ainsi que directeur de la Direction générale de la surveillance du territoire marocain) prévoient d’organiser une série de concours de recrutement pour près de 6 600 postes, dont plus de 4 000 postes pour des gardiens de la paix.

Les différents grades de commissaires, d’officiers et d’inspecteurs sont également concernés.

En résumé, l’arrestation de ces deux individus qui ont tenté de tromper des jeunes en quête d’emploi dans la police souligne l’importance de la transparence et de l’égalité des chances dans les processus de recrutement des services publics, ainsi que la vigilance des autorités pour empêcher de telles escroqueries.