mardi, mai 21, 2024
Faits diversInternational

(Video) Contrebande: le polisario pris en flagrant délit

(VIDEO) CONTREBANDE: LE POLISARIO PRIS EN FLAGRANT DÉLIT

Des groupes de jeunes sahraouis vivant dans les camps de Tindouf, en territoire algérien, ont mené une opération courageuse contre un camion impliqué dans la contrebande de carburant appartenant à Salem Labsir, un haut dirigeant du Front Polisario, mouvement séparatiste soutenu par l’Algérie.




Un groupe de jeunes Sahraouis vivant dans les camps de Tindouf, situés sur le territoire algérien, ont mené une action courageuse en interceptant un camion qui participait à la contrebande de carburant.

Ce camion appartenait à Salem Labsir, l’un des dirigeants du Front Polisario, mouvement séparatiste soutenu par l’Algérie.

Salem Labsir est le bras droit de Brahim Ghali, le chef du mouvement séparatiste.

Le camion, pris en flagrant délit de contrebande de carburant, est l’un des sept autres camions-citernes appartenant à Salem Labsir.

Les jeunes ont largement médiatisé l’opération en filmant le camion pour dénoncer les pratiques de contrebande et de vol qui enrichissent les chefs du polisario avec la complicité des dirigeants algériens.

Cette affaire embarrassante pour la direction du polisario a conduit à une vague d’arrestations contre les jeunes opposants sahraouis après que les chefs du front séparatiste ont échoué à persuader les jeunes de rendre le camion.

Les jeunes ont organisé cette opération pour révéler les pratiques de contrebande et de vol qui sévissent dans les camps et qui ne servent qu’à enrichir les chefs du polisario.




Cette nouvelle forme de résistance populaire des camps contre le polisario est la conséquence de la lassitude de la population sahraouie après un demi-siècle d’attente de l’intervention de la communauté internationale pour mettre fin à ses souffrances en territoire algérien.

Les sahraouis sont privés de leur droit à l’autodétermination depuis l’annexion du territoire par le Royaume du Maroc en 1975, suivi d’une « guerre » avec le Front Polisario soutenu par l’Algérie.

En outre, cette résistance populaire est le résultat de la tyrannie du polisario, qui interdit toute forme de libre expression ou de déplacement en dehors des camps, avec la complicité de la junte militaire algérienne.

Les jeunes ont déjà été très actifs lors du dernier congrès du mouvement séparatiste en dénonçant les méthodes des services algériens pour maintenir les mêmes individus à la tête du polisario, tandis que d’autres groupes ont empêché les représentants du Front séparatiste d’organiser des activités de propagande dans plusieurs pays.

En somme, cette opération marque un tournant dans la lutte de la population sahraouie dans les camps de Tindouf contre la tyrannie du polisario, organisés en groupes, les jeunes ont trouvé une nouvelle forme de résistance populaire pour faire entendre leur voix.