vendredi, juin 21, 2024
NationalSociété

Maroc: très forte baisse de la production de miel

MAROC: TRÈS FORTE BAISSE DE LA PRODUCTION DE MIEL

En raison des changements climatiques, de la sécheresse et de la raréfaction des ressources mellifères, la production de miel au Maroc a chuté de 70% en 2022 par rapport à 2021.

Cette baisse s’explique principalement par les changements climatiques, la sécheresse et la raréfaction des ressources mellifères, qui ont entraîné l’effondrement des colonies d’abeilles.

Cette situation a poussé à l’introduction de produits importés, notamment pendant le Ramadan, pour pallier le manque de production locale.

Cependant, le Syndicat des Apiculteurs Professionnels au Maroc a fermement dénoncé cette solution, plaidant pour la promotion du produit local.

Le syndicat a souligné que l’augmentation du recours aux importations aura un impact négatif sur la production locale et sur le pouvoir d’achat des consommateurs, qui sont habitués à acheter du miel local.

En effet, le prix du miel d’agrumes, qui est l’un des types de miel les plus populaires au Maroc, a augmenté de plus de 25% cette année par rapport à son prix habituel, oscillant entre 50 et 62 dirhams le kilogramme.

Le processus de récolte du miel d’agrumes a commencé il y a quelques jours dans différentes régions du Maroc.




Cependant, les apiculteurs ont constaté un net écart de production entre les différentes régions.

Les régions du Gharb et de Souss Massa ont enregistré des productions moyennes ou bonnes, tandis que les apiculteurs des régions de Berkane et de Béni Mellal ont signalé une baisse importante de leur production cette année.

Selon eux, cette baisse est due au changement climatique et au stress hydrique.

Face à la concurrence féroce entre les produits importés et le miel local, certains producteurs ont décidé de promouvoir leur production locale sur internet en offrant des services de livraison gratuits.

Le Syndicat National des apiculteurs professionnels a soutenu cette initiative pour aider à promouvoir la production locale et encourager les consommateurs à acheter du miel produit au Maroc.

Le Syndicat des Apiculteurs Professionnels au Maroc se réjouit de l’initiative avancée qui aidera à promouvoir le miel local et à le remettre sur le marché national après avoir été submergé par le miel importé.

Les producteurs et les grossistes se plaignent de la baisse de la demande de miel local pendant le Ramadan, qui a été causée par l’introduction de miel importé sur les marchés nationaux et les grands centres commerciaux.




Selon le Syndicat des Apiculteurs Professionnels au Maroc, cet échec est dû au manque de protection du produit national par le Plan Maroc Vert, qui a confié les affaires du secteur à des non-professionnels, ainsi qu’au contrôle de nombreux intrus et opportunistes sur le secteur.

Le Syndicat a également souligné l’exclusion et la marginalisation des vrais professionnels de l’apiculture depuis près de 10 ans, malgré ses appels répétés au ministère de l’agriculture pour soutenir le miel local en activant les mécanismes de sa valorisation et de sa protection.

Par conséquent, le Syndicat renouvelle son appel à soutenir le miel local en activant les mécanismes de sa valorisation et de sa protection, en chassant les intrus et les propriétaires du monopole de l’indication géographique du miel et du caractère distinctif de l’origine et de la qualité, réglementée par la loi n°25.06 relevant du décret n°1.08.56 du 23 mai 2008.

Le Syndicat des Apiculteurs Professionnels au Maroc a également souligné que le miel marocain est l’un des meilleurs types de miel au monde en raison de la diversité du couvert végétal dans le pays.