jeudi, février 29, 2024
InternationalNationalSociété

Ennam Mayara: récupérer Sebta et Melilla sans armes

Spread the love

DES PROPOS DU PRÉSIDENT DE LA CHAMBRE DES CONSEILLERS, ENNAM MAYARA, SUR SEBTA ET MELILLA FONT LE TOUR DE LA PRESSE ESPAGNOLE

Lors d’un événement organisé par son parti, Ennam Mayara, président de la Chambre des conseillers, a fait une déclaration concernant les villes de Sebta et Melilla, deux enclaves occupées par l’Espagne situées au nord du Maroc, qui a fait le tour de la presse espagnole.

Lors d’une intervention à la fin de la semaine dernière, organisée par l’organisation des femmes de l’Istiqlal, pour discuter des relations entre le Maroc et l’Espagne après un an de réconciliation et l’adoption d’une nouvelle feuille de route, Ennam Mayara a souligné le caractère marocain des deux villes occupées et a plaidé pour « mettre fin à la colonisation » en activant une solution politique négociée sans recourir aux armes.

L’agence de presse espagnole hispanophone EFE a rapporté que Mayara avait également prévenu que les deux villes ne feraient pas l’objet de chantage.




Ces propos ont suscité une grande attention dans la presse espagnole, notamment en raison des pressions exercées par des associations professionnelles espagnoles opérant à Sebta et Melilla pour renforcer leur caractère « espagnol ».

Certains partis politiques espagnols ont également appelé à une révision du Traité de Bon Voisinage, d’Amitié et de Coopération signé en 1991.

Cependant, les propos du président de la Chambre des conseillers Ennam Mayara ne sont pas inédits et sont en fait largement partagés par les politiciens marocains, y compris l’ancien chef du gouvernement Saad Dine El Otmani.

Il y a même une ancienne ministre socialiste de l’Habitat, sous le gouvernement Zapatero, María Antonia Trujillo, qui appuie la marocanité de Ceuta et Melilla.

Ennam Mayara a également appelé les Marocains vivant en Espagne à adhérer à des partis politiques pour « rapprocher les positions entre les deux pays et former, ainsi, un lobby pour aider à défendre toutes les causes liées à la patrie, le Maroc ».