mercredi, avril 24, 2024
InternationalNationalSociété

Doha: Omar Hilale présente la Vision Royale de la coopération Sud-Sud

OMAR HILALE PRÉSENTE À DOHA LA VISION ROYALE EN MATIÈRE DE COOPÉRATION SUD-SUD

Le Maroc place la coopération avec les pays les moins avancés, notamment africains et insulaires, en tête de ses priorités de politique étrangère, conformément à la Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en matière de Coopération Sud-Sud, a affirmé, lundi à Doha, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Organisation des Nations unies, Omar Hilale.




Le Royaume du Maroc est soucieux d’apporter un soutien solidaire à ces pays à travers la mise en œuvre d’un ensemble de mesures de développement de projets et de programmes dans de nombreux domaines, au même titre que la mise en place d’unités industrielles dédiées à la production de vaccins, et d’usines de production de fertilisants, de nature à contribuer au renforcement du système de santé et de la sécurité alimentaire en Afrique, a indiqué M. Hilale dans une intervention au nom du Royaume du Maroc, à l’occasion de la 5ème Conférence de l’ONU sur les pays les moins avancés.

Dans le même contexte, souligne-t-il, le Maroc a pris un certain nombre d’initiatives, dont la facilitation de l’accès des exportations des pays africains les moins avancés au marché marocain, ainsi que la facilitation de l’inscription des étudiants africains dans les universités et les établissements de formation professionnelle dans le Royaume, tout en leur octroyant des bourses, en plus de la régularisation de la situation d’environ 50000 immigrés d’Afrique subsaharienne, installés au Maroc depuis 2014.

S’agissant du climat et de la sécurité alimentaire, le Royaume du Maroc a pris une batterie d’initiatives selon une approche participative et globale qui a contribué à cristalliser une vision africaine claire et ambitieuse en vue de relever les défis du changement climatique, a poursuivi M. Hilale.




Il a rappelé, à cet égard, le soutien des trois comités lancés à l’occasion du Sommet Africain sur le Climat, tenu à l’invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en marge de la COP22 organisé à Marrakech en 2016.

M. Hilale a mis l’accent sur l’initiative “Triple A” lancée en vue d’adapter l’agriculture africaine au changement climatique et regroupant actuellement 38 pays africains et plusieurs partenaires dans les domaines du développement et du financement.

Il s’agit également, poursuit-il, de l’initiative “Triple S”, en partenariat avec l’État du Sénégal, afin d’établir la stabilité et la sécurité en Afrique, en plus des deux initiatives d’accès à l’énergie durable et du Centre Climat pour la jeunesse africaine, lancés en marge du Sommet sur le Climat de 2019.

M. Hilale a également évoqué l’initiative de l’OCP, allouant 4 millions de tonnes d’engrais au profit d’agriculteurs africains au cours de l’année 2023, dans le but de répondre aux besoins urgents de l’Afrique en cette substance vitale.

Il a souligné que le Maroc, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed 6, a fait preuve durant une circonstance exceptionnelle imposée par la pandémie de la Covid-19 de ses valeurs constantes de solidarité envers les pays africains frères et de son engagement ferme à les soutenir.

Il a tenu, dans ce sens, à mettre en relief l’initiative de fournir une aide sous forme de médicaments et de moyens de protection et de prévention à une vingtaine de pays africains, dans le but de faire face aux effets de la crise sanitaire résultant de la pandémie de la Covid-19.




M. Hilale a relevé le soutien du Royaume du Maroc au programme de travail de Doha et son engagement à contribuer activement dans les efforts internationaux en faveur des pays les moins avancés afin de leur permettre d’atteindre leurs objectifs de développement durable.

Il a réitéré l’appel du Royaume à tous les partenaires, en particulier le système des Nations Unies pour le développement, à unir leurs efforts pour mettre en œuvre les engagements et atteindre les objectifs fixés, de manière à assurer un soutien concret et efficace aux efforts des pays les moins avancés dans leur marche vers une transition durable.

En outre, il a souligné que la tenue de cette conférence intervient dans un contexte international marqué par les répercussions d’une série de crises successives qui ont eu de graves et multidimensionnels impacts, en particulier sur les pays les moins avancés, ce qui a révélé la nécessité de donner un nouvel élan à la coopération internationale et de développer des mécanismes pour soutenir ces pays.

Dans ce contexte, M. Hilale a noté que la communauté internationale est appelée à adopter un ensemble d’initiatives solidaires et efficaces dans la lignée du programme de travail de Doha, dans le but de soutenir les efforts de décollage économique et de développement durable dans les moindres délais des pays les moins avancés assurant, ainsi, leur intégration dans l’économie mondiale.




Il s’agit également, poursuit l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Organisation des Nations unies, Omar Hilale, d’augmenter le volume de l’aide internationale destinée au développement, en facilitant leur accès aux marchés, en allégeant le fardeau de leur endettement extérieur, en renforçant leurs capacités productives et en investissant dans la diversification de leurs sources de croissance économique.

M. Hilale a ajouté qu’il faut également œuvrer pour permettre à ces pays d’accéder aux technologies modernes, développer leur résilience face aux effets du changement climatique et aux risques de catastrophes naturelles, et les aider à formuler des solutions innovantes leur permettant de sortir de la liste des pays les moins avancés.

Le Maroc est représenté à cette conférence par une délégation composée outre de M. Omar Hilale, de l’ambassadeur du Maroc au Qatar, M. Mohamed Sitri, du directeur de la Coopération multilatérale et des Affaires économiques internationales au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Abdellah Ben Mellouk, ainsi que de représentants de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI).