mercredi, mai 29, 2024
InternationalNationalSociétésport

(Vidéo) Just Fontaine : j’ai été footballeur grâce au Maroc

(VIDÉO) JUST FONTAINE : « SI J’AI ÉTÉ FOOTBALLEUR, C’EST GRÂCE AU MAROC »

Just Fontaine, décédé mercredi, était un monument du football français qui avait des liens étroits avec le Maroc. Il est né à Marrakech et y a commencé sa carrière de joueur, puis a terminé sa carrière d’entraîneur dans ce pays. En tant que recordman du Mondial-1958 (13 buts à cette coupe du Monde), il laisse un héritage inoubliable dans le monde du football.




Just Fontaine, une légende du football français décédée le 1er mars à Toulouse, n’a jamais oublié ses racines marocaines.

Né dans le quartier de Guéliz à Marrakech, au Maroc, alors sous protectorat de l’État français, il a grandi dans une famille de sept enfants dont le père était fonctionnaire à la Régie des tabacs et la mère était au foyer.

Le Maroc a été le lieu de ses débuts en tant que joueur, ainsi que de sa retraite en tant qu’entraîneur.

Just Fontaine a souvent exprimé sa gratitude envers ce pays où il est né et qui a contribué à faire de lui une figure légendaire du football.

Il restera à jamais dans l’histoire en tant que détenteur du record de buts inscrits en une seule Coupe du monde.

Ayant une passion pour le sport, Just Fontaine a tenté sa chance tant au basket-ball qu’au football.

Cependant, c’est ce dernier sport qui a su conquérir son cœur.

Il rêvait de suivre les traces de Larbi Benbarek, la « perle noire », une légende marocaine qui a joué sous les couleurs des Lions de l’Atlas et de l’équipe de France.

« J’ai eu une enfance heureuse. J’ai appris à jouer au football là-bas », se remémore-t-il dans les colonnes du Temps en 2000.

En tant que jeune turbulent, il est expulsé de son lycée et doit finalement passer son baccalauréat à Casablanca.

C’est dans cette ville qu’il commence sa carrière professionnelle en tant que joueur de l’US Marocaine, comme l’un de ses héros, Mario Zatelli.




Sous cette équipe, il a marqué 62 buts en 48 matchs.

Just Fontaine est un attaquant exceptionnel qui a été sélectionné plusieurs fois pour l’équipe représentant la Ligue du Maroc.

Avec cette équipe, il a remporté le Championnat d’Afrique du Nord en 1952.

Cette même année, il a même joué contre l’équipe B de l’équipe de France, le jour de Noël.

Il deviendra finalement le premier joueur français né au Maroc à être appelé en équipe de France.

Toutefois, c’est en dehors du Maroc que la légende de Just Fontaine s’est forgée, notamment avec l’OGC Nice, puis le Stade de Reims et surtout l’équipe de France.

Il a participé à un Mondial-1958 mémorable avec les Bleus, où il a marqué 13 buts en 7 matches, un record qui tient toujours jusqu’à sa mort, même si le nombre de matches par phase finale a augmenté.

Malgré une expérience ratée en tant qu’entraîneur de l’équipe de France – il n’a dirigé les Bleus que deux fois – le Maroc est devenu la seule autre équipe nationale qu’il a dirigée.

Il a entraîné les Lions de l’Atlas de 1979 à 1981.

Cependant, cette expérience a été contrariée car il n’a pas pu accompagner personnellement ses joueurs à la troisième place lors de la CAN-1980 au Nigeria, en raison d’un accident de voiture survenu peu avant le tournoi.

« Je voulais rendre ce qu’ils m’ont donné. Si j’étais devenu footballeur, c’est grâce au Maroc », a-t-il expliqué à l’Équipe à propos de cette expérience marocaine.




Au fil des années, « Justo » est demeuré un passionné de football, capable de passer des heures à regarder différents matchs à la télévision, qu’il s’agisse du championnat de France, de la Coupe d’Afrique des nations ou même du football féminin.

Il a également été un ardent défenseur des candidatures marocaines pour organiser la Coupe du monde, affirmant que l’Afrique méritait enfin de recevoir cette compétition planétaire.

« Le Maroc est un pays de football. Il a été la première équipe africaine à se qualifier pour une phase finale (1970), la première à atteindre les 8es de finale (1986). Sur le plan de la sécurité, le roi a fait ses preuves. De même que sur le plan des droits de l’Homme », déclarait-il à propos de la candidature de son pays pour le Mondial-2006.

Bien que le tournoi ait finalement été attribué à l’Allemagne, Just Fontaine a maintenu l’espoir que le Maroc puisse accueillir la Coupe du monde un jour.

L’honneur d’être le premier pays africain à accueillir la compétition a été donné à l’Afrique du Sud en 2010, tandis que celui d’être le premier pays arabe a été attribué au Qatar pour 2022.

Le Maroc attend toujours sa chance et espère la voir se réaliser en 2030.

« Si le Maroc obtenait l’organisation de la compétition, j’aurais l’impression de marquer mon quatorzième but en Coupe du monde », avait-il confié au Temps.

Il se peut que cela se produise à titre posthume.