lundi, février 26, 2024
Internationalsport

(Vidéo) Azzedine Ounahi critiqué après son dernier match avec l’OM

Spread the love

VIDÉO : AZZEDINE OUNAHI CRITIQUÉ APRÈS SON DERNIER MATCH AVEC L’OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Azzedine Ounahi est extrêmement déçu de lui-même car il n’a pas été à la hauteur des attentes de l’Olympique de Marseille (OM). Azzedine Ounahi a été taillé par la presse française après son dernier match avec l’Olympique de Marseille contre Toulouse Football Club.




Malheureusement, le club a tenté de justifier sa médiocrité en avançant des excuses telles que le dépaysement du milieu de terrain ou le fait qu’il n’occupait pas le poste approprié.

Cependant, ces tentatives ont été vaines car Ounahi était méconnaissable et a été très mal noté par la presse spécialisée.

En effet, le journal français L’Équipe lui a attribué une note de 4 sur 10, tandis que La Provence, un quotidien régional marseillais, lui a donné un petit 3 sur 10.

Les médias sportifs ont été très critiques envers le joueur international marocain Azzedine Ounahi en utilisant des termes tels que « le maillon faible de l’Olympique de Marseille », « n’a pas donné grand chose », et « l’ombre de lui-même ».




Ces critiques ont été particulièrement douloureuses pour Azzedine Ounahi, qui était autrefois considéré comme une révélation du football, avec certains entraîneurs de grands clubs le qualifiant même de « diable de la pelouse ».

Malheureusement, sa première sortie avec l’Olympique de Marseille contre Toulouse Football Club (3-2) a été très décevante, laissant beaucoup de gens se demander ce qui était arrivé à ce lion de l’Atlas.

❞On ne l’attendait pas dans le onze de départ. L’international marocain, abonné jusqu’ici aux bouts de match, a eu droit à sa première titularisation sous ses nouvelles couleurs. Il n’a pas apporté grand-chose. Il a dézoné, parfois, pour essayer d’apporter le danger. Mais il a disparu au fil des minutes, éprouvant les pires difficultés à répondre au défi physique imposé par le TFC et à exister dans le jeu prôné par Tudor.
La Province – Journal français.